:::1Bol2RⒶge::: [Reposito / Revue presse et rs • 25 au 28 novembre 2020]

Après quelques jours d’absence, et à l’aube d’un week-end chargé en luttes pour nos libertés et contre l’état policier, la coupe est toujours pleine ! Agenda et rdv : à la dernière gorgée.

Sommaire >>>   Monde ::: Local / hExagOne ::: Loi Sécurité Globale – état policier – crimes policiers - Taule – biopolitiques totalitaires ::: Luttes RéfugiéEs, exiléEs, Sans-papiers ::: Espace Public hexagonal (et P.a.f.) ::: Péril jeune, luttes éducation, savoirs et recherche fondamentale, contre le maccarthysme cognitif ::: Guerrede classe – stratégies du choc en temps de pandémie ::: Luttes handies, psychiatriséEs et anti/dé-validistes ::: Luttes féministes, dégenréEs, anti-patriarcales (spéciale 25 novembre) ::: Luttes écologiques / zads / GPII / nucléaire ::: Covid-19, Mascarade autoritaire pseudo-sanitaire et solidarités ::: Luttes logement, squats, anti-expulsions, anti-gentrification ::: Néocolonialisme, françafrique, rapports nord-sud et impérialismes, dettes odieuses ::: Analyses, dossiers, débats, appels ::: Détente et bonnes nouvelles ::: Mémoire des luttes, histoire sociale, lectures et arpentages ::: «le son et l’image en + » ::: Agenda des luttes, rdv, évènements :::

::: Monde :::

  • BRÉSIL : RÉVOLTE CONTRE UN MEURTRE RACISTE COMMIS PAR DES VIGILES DE CARREFOUR : « Le 19 novembre, dans la ville de Porto Alegre, au Brésil, un jeune homme a été battu à mort par deux vigiles d’un supermarché de l’enseigne française Carrefour. João Alberto, métis et père de famille de 40 ans, est mort par asphyxie. Son agonie, insoutenable, a été filmée par les images des caméras de surveillance et a choqué le pays. L’un des vigiles tueur serait un policier hors service. (…) » > Nantes Révoltée • https://bit.ly/3m9QY2b
  • States • «  Voitures, émeutes et libération des Noirs : Les leçons de la rébellion de Walter Wallace à Philadelphie » • VIA itsgoingdown.org • « Cette année, les États-Unis ont connu certaines des plus grandes émeutes et manifestations de leur histoire en réponse à l’assassinat de Noirs par la police. Pourtant, les innovations en matière de lutte spécifiques à ces rébellions n’ont guère retenu l’attention. Shemon & Arturo se penchent sur le phénomène du pillage de voitures et affirment que cette tactique est inséparable de la libération des Noirs. (…) » > Publié à l’origine pour Mute [https://www.metamute.org/editorial/articles/cars-riots-black-liberation ] • Proposition de traduction : https://bit.ly/3nXMex9
  • Côte d’Ivoire – Mort d’un mototaxi dans un accident : émeute à Zouan Hounien > berthoalain.com • http://bit.ly/39kE6mm
  • Le « Pibe de Oro » est décédé • Maradona : « Dieu et le diable » • « Né le 30 octobre 1960 dans un bidonville de Buenos Aires, Diego Armando Maradona, au-delà d’avoir été un des plus grands génies du football, incarne aux yeux du peuple argentin le pibe, l’enfant malicieux des rues qui, pour survivre, doit ruser voire voler. Et quand il débarque en 1984 pour jouer à Naples, il devient l’objet d’un culte religieux populaire après ses exploits footballistiques qui redorent le blason de la cité déshéritée et stigmatisée du Sud de l’Italie. » … > paru dans De l’autre côté du papier, par Mickael Correia • CQFD • http://cqfd-journal.org/Maradona-Dieu-et-le-diable
  • Berlin (Allemagne) : Des pierres pour une patrouille de police, sur la Rigaerstrasse > Kontrapolis • https://bit.ly/37dZoiO
  • Carabineros esta semana, en Chile  : « Les carabiniers cette semaine, au Chili, montrent au monde entier quel est leur « métier » et comment le faire. Ils sont violents, ils agissent avec fureur, avec haine.. Et la haine est ce qu’ils obtiennent. Le garçon qu’ils prennent est un mineur. Et il y a environ 10 jours, ils ont tiré à balles réelles sur deux mineurs.. Abolition de la police maintenant ! » • by Kalixta Feminista KF, Coalition pour l’Abolition de la Police • https://bit.ly/2JcmRbV
  • Italie • [CINEMA PALAZZO] La rage. Voilà ce que l’on ressent après ce qui vient de se dérouler à Rome hier soir. La tristesse et la rage envahissent nos cœurs. • « Hier, les flics ont expulsé le Nuovo Cinema Palazzo San lorenzo et c’est une nouvelle qui vient assombrir encore un peu plus cette période déjà si sombre (gravissime tournant autoritaire et sécuritaire en France, violences policières sur les éxilé-e-s, répression des espaces de lutte et des initiatives solidaires, expulsions de squats anarchistes à Berlin, Madrid, Barcelone et maintenant Rome…). Le Cinema Palazzo est un morceau du patrimoine culturel de Rome. Cinéma fréquenté par Pasolini, au centre du quartier de San Lorenzo, quartier historiquement révolutionnaire et antifasciste avec une très longue histoire, épicentre des partigiani, puis de la contre culture des centri sociali (squats), de l’autonomie ouvrière, des radios pirates, des contres-cultures, des idées libertaires et révolutionnaires, des palestra popolare (salle de sport occupée, autogérée, ouverte à tous), du mouvement redksin dans les années 80-90… » > par Sabordons le G20 • https://bit.ly/39hG9rm
  • Tunisie • Mouvement national pour le développement et l’emploi : affrontements à Jelma (Sidi Bouzid) – 24 novembre 2020 > via anthropologie du présent • Alain Bertho • https://bit.ly/3mnPim9
  • Marche féministe : affrontements à Mexico – 25 novembre 2020 > via anthropologie du présent, Alain Bertho • https://bit.ly/2VjeMoR
  • Colonies israéliennes : affrontements à Yitzhar – 25 novembre 2020 > via anthropologie du présent, Alain Bertho > https://bit.ly/2V65EDM /// + Cisjordanie – Affrontements à Tubas – 24 novembre 2020 : https://bit.ly/2V5FxwF
  • Campagne de collecte de fonds ABC pour le Belarus (« Soutenons la révolution au Belarus ! ») • Par l’anarchiste Black Cross Belarus : https://www.firefund.net/belarus : « Depuis plus de trois mois, la population du Belarus lutte contre le régime autoritaire. En 26 ans, le dictateur Loukachenko a mis en place un système visant à supprimer toute vie politique. Le coronavirus et une série de problèmes économiques ont radicalement changé la donne dans le pays. En quelques mois, les gens ont appris à s’organiser. (…) Au moins 5 personnes ont été tuées (certaines sont mortes dans des circonstances inexpliquées). Des milliers de personnes ont été victimes de violences policières. Plus de 15 000 personnes ont été arrêtées et condamnées dans le cadre de procédures administratives. Plus de 500 procédures pénales ont été engagées. Au moins 200 personnes attendent leur procès dans des centres de détention (dont au moins quatre anarchistes et quatre antifascistes). Depuis les premiers jours du soulèvement anarchiste, les Anarchistes ont participé activement à des manifestations de rue et à diverses initiatives. Les activistes travaillent pour l’auto-organisation et la protestation décentralisée. Certains ont organisé un groupe de partisans. La détermination et la ténacité du mouvement anarchiste du pays ont fait de nous l’une des forces politiques les mieux organisées dans la lutte contre la dictature. (…) Pour que ce soit clair : Il ne s’agit pas d’une campagne visant à soutenir les frais de justice et les honoraires d’avocat. Pour ce type de don particulier, vous devez faire un don directement à Анархический Черный Крест Беларусь/ Anarchist Black Cross… via abc-belarus.org > via bureburebure.info • https://bit.ly/3mcgxzE
  • Bruxelles/Direct : Manifestation pour dénoncer le non-lieu pour les policiers ayant tué Adil : « Aujourd’hui, un rassemblement se tenait à la Place du Conseil à Anderlecht pour dénoncer le non-lieu dont bénéficient les policiers ayant tué Adil. Le rassemblement est parti en manifestation et a rapidement été nassé par la police rue van Lint. Pour rappel, notre ligne téléphonique de Legal Team est ouverte de façon permanente. Nous sommes joignables au +32 456 20 06 42 (plus d’infos ici). Voici un fil info en direct des événements : (…) » > bruxelles.indymedia.org , secours rouge • https://secoursrouge.org/bruxelles-direct-manifestation-pour-denoncer-le-non-lieu-pour-les-policiers-ayant-tue-adil/
  • Russie • Yulia Tsvetkova : « Lorsque nous avons commencé à aborder les questions liées au féminisme ou aux LGBT, cela a déclenché un tsunami de haine et de menaces. » : « Yulia Tsvetkova, professeuse d’art, féministe et défenseuse des droits pro LGBTQIA+ d’une petite ville de Russie, a été accusée d’infractions pénales pour avoir publié des dessins vindicatifs décrits comme de la « pornographie et de la propagande pour des relations sexuelles non traditionnelles entre mineurs ». Son cas est un autre exemple de la répression et des constants montages judiciaires du gouvernement russe contre les militant-e-s. Elle est actuellement en attente de différents procès pour lesquels le ministère public demande plus de sept ans de prison. Pendant que nous l’interrogions, elle nous a dit qu’elle avait été contrainte de signer un accord de non-divulgation sur la conduite de l’enquête judiciaire, de sorte que nous ne pouvions plus lui poser de questions à ce sujet. Tu as été poursuivie pour « distribution de matériel pornographique » concernant votre groupe de réseau social VK « Les monologues du vagin », mais en réalité, quel était le contenu de ce groupe ? » > Texte traduit du castillan au français d ‘après : https://www.elsaltodiario.com/feminismos/cuando-empezamos-a-tocar-temas-relacionados-con-el-feminismo-o-lgbt-inicio-un-tsunami-de-odio-y-amenazas ; interview réalisée et traduite du russe au castillan par : Jose Ángel Sánchez Rocamora , Alona Malakhaeva • http://bruxelles.indymedia.org/spip.php?article28485
  • Algérie : Solidarité avec le mouvement populaire ! « Voici l’essentiel de l’introduction faite par Nedjib Sidi Moussa (1) lors d’un débat (2) sur les forces et les limites du hirak (« mouvement  »), cette mobilisation d’ampleur qui avait débuté en Algérie en février 2019. L‘élection d’un nouveau Président puis la pandémie de Covid-19 y ont mis fin, mais la répression se poursuit ; c’est pourquoi il est indispensable d’affirmer notre soutien aux millions de personnes qui ont manifesté chaque semaine pendant des mois en bravant le régime militaro-policier. » > Courant Alternatif, Mensuel anarchiste de l’OCL , oclibertaire.lautre.net • http://www.oclibertaire.lautre.net/spip.php?article2465

::: Local / hExagOne :::

  • 24 novembre 2020 Loi Sécurité Globale : qu’ont voté les député·es du Languedoc-Roussillon ? : « L’Assemblée nationale a hier adopté la loi dite de Sécurité Globale, qui au delà des moyens accordés à la police ou à la sécurité privée, va surtout renforcer la surveillance de la population, le flicage et la criminalisation des mouvements sociaux, et piétiner la liberté de la presse avec son désormais fameux article 24, qui pourra dans les faits entraîner l’interpellation et la poursuite de toute personne filmant les forces de l’ordre. Découvrez comment ont voté les député·es du Languedoc Roussillon.  (…) » > La Mule • https://bit.ly/3l2hDwN
  •  » Toulouse: une machine de chantier Bouygues en feu :  » Depuis des années le capitalisme néolibéral se reconfigure en profondeur en investissant le numérique et les nouvelles technologies pour accroître son contrôle et son exploitation sur la population mondiale. (…) L’entreprise Bouygues n’est pas en reste et participe avec d’autres à cette course effrénée. (…). Ripostons. » > https://bit.ly/39gZKb3
  • « Lavans-Quingey (Doubs) : Les cabanes de chasse continuent de brûler » : « Le monde de la chasse se sent attaqué. Depuis quelques années, ces derniers font face à des actes radicaux à leur encontre. (…) « C’est la neuvième cabane de chasse incendiée depuis le mois de janvier », déplore Jean-Maurice Bouillon, le président des chasseurs du Doubs. « Ce week-end, j’ai encore eu des images de mirador détruits à la tronçonneuse. (…) » > L’Est Républicain / samedi 21 novembre 2020 > via Attaque • https://bit.ly/3mcdSpN /// Dieue-sur-Meuse (Meuse) : Les chasseurs peuvent sortir ? Ils trouveront leurs miradors sabotés ! > https://bit.ly/2V3qeVj
  • D’autres regards • La revue Far Ouest, un ambitieux travail journalistique régional :  » (…) Depuis trois ans, Far Ouest publie des feuilletons, autant d’articles et de vidéos qui dressent un beau panorama du Sud-Ouest de la France. Entre journalisme et séries documentaires, la revue parle d’écologie, de féminisme, de luttes régionales, d’histoire, parmi tant d’autres sujets. Elle se donne pour objectif de raconter la région Nouvelle-Aquitaine en rencontrant les gens qui y vivent et la construisent. § On peut par exemple y lire une enquête en six épisodes sur la résolution du conflit basque : le désarmement, la dispersion des prisonniers politiques, et une réconciliation toujours complexe. Ou encore : un travail édifiant sur les industries pétrochimiques installées à Lacq (Pyrénées Atlantiques), où le taux de cancer explose. Les riverains et les associations dénoncent depuis longtemps ces risques sanitaires et écologiques.(…) » > Sophie Peroy GayDe • https://radioparleur.net/2020/11/25/la-revue-far-ouest-une-ambitieux-travail-journalistique-regional/ • revue-farouest.fr https://www.revue-farouest.fr/
  • Le lexique de la soumission * «  Bridé.e.s, dociles, bon.ne.s immigré.e.s, douces, aimables, pacifiques, on les aime bien, travailleu.r.se.s… On m’a souvent parlé des Asiatiques en ces mots faussement élogieux. Ces propos m’envahissaient d’un sentiment d’inconfort confus. Je ne savais pas exactement ce qui n’allait pas, mais je sentais au fond que quelque chose clochait. Comment une simplification peut-elle se prétendre positive pour moi alors qu’on valorise l’infini des horizons pour d’autres ? § A propos des Asiatiques, on mobilise souvent le concept de stéréotypes positifs. Mais positifs pour qui ? Être discret, est-ce positif pour la personne qui s’empêche de parler ou plutôt commode pour celles et ceux qui ne veulent pas entendre de critiques ? Etre travailleur, est-ce positif pour celle qui se tue à la tâche ou pour celles et ceux qui en récoltent les bénéfices sans mettre les mains dans le cambouis ? Etre doux, est-ce positif pour des gens qui réprime de la colère ou pour leur entourage qui attend une attitude modèle ? » > la petite banane • http://lapetitebanane.com/index.php/2020/11/25/le-lexique-de-la-soumission/
  • Le surgissement du « Ahou ahou ahou » • Gilets jaunes : bilan avant reprise ? : « Avec La Révolte des Gilets jaunes, le collectif Ahou ahou ahou livre une analyse claire et résolument engagée d’une révolte surgie il y a moins de deux ans, si explosive et inattendue qu’elle a fait vaciller le pouvoir et remis en cause beaucoup de certitudes en matière de luttes sociales. De quoi s’armer pour la prochaine ? » > paru dans CQFD n°191 (octobre 2020), rubrique Bouquin, par Emilien Bernard • http://cqfd-journal.org/Gilets-jaunes-bilan-avant-reprise

::: Loi  »’Sécurité Globale »’ – État policier – Crimes Policiers – Taule – biopolitiques totalitaires :::

  • Loi Sécurité globale art. 24 : le droit républicain au service de l’arbitraire policier • « Oui, l’adoption de l’article 24 de la loi “Sécurité globale” (qui vient d’être adoptée en première lecture à l’assemblée) aura un seul effet : empêcher la production de preuves de violences policières. Si, pour satisfaire les syndicats policiers d’extrême-droite, le gouvernement défend avec une telle obstination un article de loi considéré comme parfaitement inutile – car il ne sanctionnerait rien qui ne soit déjà réprimé par les lois actuelles – ça ne peut pas être, comme il le prétend, pour créer un cadre juridique protégeant les policiers d’une menace dont ils seraient les cibles, mais plutôt pour fournir un prétexte aux policiers sur le terrain pour empêcher “légalement” la captation des images de leurs actions.  (… ) » > https://cerveauxnondisponibles.nethttps://bit.ly/3fDuBzN
  • AFFAIRE THEO : AUTOPSIE D’UN ACTE DE BARBARIE • Déchaînement collectif, mutilation, tirs et mensonges assermentés. Impunité trois ans après. • « Il y a trois ans, dans la ville d’Aulnay-sous-Bois, des policiers déchaînaient une violence gratuite contre plusieurs habitants, et mutilaient Théo à tout jamais, en le frappant au niveau de l’anus avec une matraque en métal. A l’époque, les médias avaient largement maquillé l’affaire, justifié l’injustifiable, repris les éléments de langage des autorités … Trois ans ont passé, et la Défenseure des droits publie à présent un rapport accablant qui détaille tous les faits. Une enquête méticuleuse menée par des juristes : une liste interminable d’agressions, de mensonges, d’humiliations, de comportements contraires à la déontologie à tous les niveaux de la hiérarchie. Tous ces actes sont documentés par des vidéos, des éléments d’enquête ou par des pièces de l’administration. (…) » > nantes-revoltee.com • https://www.nantes-revoltee.com/affaire-theo-autopsie-dun-acte-de-barbarie/
  • «  Ça s’est passé samedi à Paris. 15 minutes de coups et d’insultes racistes. La folle scène de violences policières que nous révélons est tout simplement inouie et édifiante. Il faut la regarder jusqu’au bout pour mesurer toute l’ampleur du problème. Est-ce la scène de trop qui fera réagir? » > Loopsider • https://bit.ly/2Jai23g
  • 25 novembre 2007 : Laramy et Mouhsine tués par la police à Villiers-le-Bel • « Il y a 13 ans jour pour jour, le 25 novembre 2007, Laramy et Mouhsin décédaient après avoir été percutés par une voiture de police à Villiers-le-Bel. Ils étaient à bord d’une mini-moto et avaient 15 et 16 ans. Leur mort a provoqué deux semaines d’émeutes dans le Val-d’Oise, se soldant par 119 policiers blessés, dont 81 par arme à feu, et de lourdes peines de prison. Le policier conducteur du véhicule, quant à lui, n’a été condamné qu’à six mois avec sursis pour « homicides involontaires » en septembre 2013 par le tribunal correctionnel de Pontoise (après un non-lieu initialement prononcé en 2009). § La pratique policière du parchoquage n’a pas cessé d’ensanglanter les quartiers populaires ces dernières années, comme en témoigne récemment la mort d’Ibrahima Bah, lui aussi tué par la police au volant de sa moto le 6 octobre 2019 à Villiers-le-Bel. § L’anniversaire des meurtres de Laramy et Mouhsin vient nous rappeler le caractère systémique de l’écrasement raciste et sécuritaire des quartiers populaires, dont les jeunes issus de l’immigration post-coloniale sont les premières victimes. Alors que les policiers mis en cause sont chaque fois blanchis (ou condamnés à des peines symboliques), les familles de victimes se mobilisent continuellement pour demander la vérité et la justice. Notre place est à leurs côtés. » > ACTA • https://acta.zone/25-novembre-2007-laramy-et-mouhsine-tues-par-la-police-a-villiers-le-bel/
  • Sélom et Matisse – Episode 4 : Qui étaient nos enfants ? « Le 15 décembre 2017, à Fives, un quartier populaire de Lille, Sélom, 20 ans et Matisse, 18 ans meurent percutés par un train. L’enquête conclut à un simple accident. Mais des doutes émergent. Achraf, l’un des deux survivants de l’accident, a concédé avoir été sur place pour vendre de la drogue. Aurélien, depuis, a quant à lui été incarcéré pour une affaire de stupéfiants. Dans ce quatrième épisode, un court instant, le doute s’installe chez Peggy et Valérie. Que faisaient vraiment leurs enfants le soir de l’accident ? » … > Tristan Goldbronn, radioparleur • https://radioparleur.net/2020/11/25/selom-et-matisse-episode-4-qui-etaient-nos-enfants/
  • 🔴 FILMER LA POLICE EST UNE QUESTION DE SURVIE ! : « Michel est producteur de musique. Il est noir. Il a été suivi dans son studio d’enregistrement samedi à Paris, et tabassé pendant de longues minutes par des policiers racistes. Les policiers ont ensuite tiré une grenade lacyrmogène dans le studio, au risque de tuer ses occupants, et dégainé leurs armes à feu. Au terme d’un calvaire terrible, les agents assermentés et payé par l’Etat ont accusé la victime, à tort, d’avoir voulu prendre leurs armes et de rébellion. Mais les policiers ignoraient une chose : tout a été filmé. Une enquête accablante du média Loopsider à faire voir partout ! Toutes et tous dans la rue contre la Loi de sécurité globale et l’Etat policier. » > Nantes Révoltée* https://bit.ly/2KJuV4L
  • Loi de Sécurité Globale : “1984 est en train de se réaliser” : «  A Montpellier, les opposant·es à la Loi de Sécurité Globale, réuni·es dans le collectif Danger Loi Sécurité Globale, tenaient une conférence de presse ce jeudi 26 novembre sur le parvis de la Mairie de Montpellier. L’occasion de dénoncer l’adoption par l’Assemblée nationale de cette loi très contestée, et plus largement, l’ensemble du “continuum de sécurité” promu par le gouvernement.Après le succès de la mobilisation de samedi dernier à Montpellier, ayant réuni plusieurs milliers de personnes, le collectif qui s’est élargi à une cinquantaine d’organisations et de nombreux·ses citoyen·nes, appelle à une nouvelle manifestation ce samedi à 11h au départ de la mairie.Un point de bascule menaçant l’équilibre démocratique  » (…) • https://www.lamuledupape.com/2020/11/26/loi-de-securite-globale-1984-est-en-train-de-se-realiser/
  • Violences policières : le tabou du sang dans les médias, par Christophe du Mur Jaune : « En Une de Libération, le visage tuméfié de Michel sera montré à toute la France demain, dans tous les kiosques. Deux ans après le lancement du Mur Jaune, les journalistes comprennent enfin la nécessité de montrer à la population les séquelles physiques des violences policières. Aussi insupportable que cela puisse être à regarder, il faut se dire que ça l’est encore plus pour celles et ceux qui subissent ces violences, ainsi que leur entourage. Sans parler des séquelles psychologiques souvent bien pires que les dommages corporels. Sans parler des décès qu’on ne peut illustrer par l’image.Je me rappelle encore du premier article de Libération mi-janvier 2019 sur les manifestants blessés. Un dessin de bonhomme et le décompte des blessés inscrit dans un cercle rouge, sur chaque zone du corps touchée par un tir de LBD ou un éclat de grenade. Timide début de rupture du silence médiatique sur ce massacre organisé qui durait depuis six semaines afin d’écraser la contestation populaire.Deux ans, que de temps perdu. Mais à l’échelle de celles et ceux qui subissent ces pratiques et ce silence depuis des décennies, notamment dans les quartiers, c’est plutôt rapide. .. » > par La mule du pape – Montpellier MEDIA LIBRE • https://bit.ly/39iQlzP
  • Qui sont les policiers qui ont tabassé Michel ? : «  Comment la police en arrive a de telles violences racistes ? Dans l’article que nous reproduisons, le collectif Désarmons-les nous rappelle qui sont les Brigades Territoriale de Contact dont les policiers qui ont tabassé Michel sont issus. LES BTC ET LE SYNDROME MALIK OUSSEKINE : DES BRIGADES POUR CHASSER LES “MÉTÈQUES ET LES GAUCHISTES” L’équipe de petites frappes racistes qui a tabassé un producteur de musique et de jeunes artistes dans et devant un studio privé du 17eme arrondissement le 21 novembre (cf.Loopsider) est issue de la Brigade Territoriale de Contact (BTC) du 17eme. (…) Traque sous les porches d’immeubles, ou le syndrome Malik Oussekine… Ces brigades de mercenaires, idiots utiles d’un système fondamentalement réactionnaire et raciste, agissent comme on l’attend d’eux, c’est à dire comme bêtes en meute… Dissolution ! Pour aller plus loin, lire notre article sur l’histoire coloniale du maintien de l’ordre : https://desarmons.net/2018/01/22/le-controle-des-desordres-gerables-lhistoire-du-maintien-de-lordre/ …  » • https://cerveauxnondisponibles.net/2020/11/26/qui-sont-les-policiers-qui-ont-tabasse-michel-par-desarmons-les/
  • Pour que ce samedi soit historique, évitons la nasse ! : « Demain, la manifestation contre la loi sécurité globale sera sans nul doute massive. Mais un problème se pose et fait de plus en plus le tour des réseaux sociaux. La place de la République. Et sa nasse assurée !La préfecture a interdit toute manifestation et autorise un rassemblement statique. Un piège grossier pour confiner les manifestant.e.s sur la place entourée de CRS, et à coup sûr les disperser sous les gaz quelques heures plus tard. Une nasse dont le préfet Lallement s’est fait le spécialiste, bien qu’elle soit illégale. Une nasse où nous serons entassé.es, avec un risque sanitaire décuplé.Pour que ce samedi soit audacieux, offensif, historique, il faut éviter le piège de la République.Nous nous retrouvons dans la rue pour combattre l’état policier et la casse de nos libertés. Comment envisager le faire dans une cage géante ? Dans une prison à ciel ouvert que le pouvoir présentera comme un espace de liberté ?Nous avons le droit de marcher, nous avons le droit de résister. Et samedi plus que jamais, nous en avons le devoir.Alors oui, ne tombons pas dans le piège de la nasse. Et si possible, nassons la nasse ! (…) » > Cerveaux Non Disponibles • https://cerveauxnondisponibles.net/2020/11/27/pour-que-ce-samedi-soit-historique-evitons-la-nasse/
  • LA FRANCE À L’AUBE D’UN ÉTAT FASCISTE même sans l’article 24 de la loi Sécurité globale : « Cette semaine n’a pas été à la faveur de l’article 24. Avec l’évacuation de la République et le tabassage de Michel Zecler, le crash test est foiré, la réalité a parlé. Le fait qu’il légalise une pratique mafieuse empêchant la production de preuves de violences policières et qu’il touche à la liberté de la presse, chère à la corporation des journalistes le rend dur à avaler. Il est probablement déjà mort né. Sans compter que la colère qu’il suscite est en train de produire l’inverse de l’effet recherché. Par contre, si jamais les autres dispositions de la Loi Sécurité globale et la future loi Séparatisme sont adoptées, Macron aura réussi à poser les piliers d’un état policier couplé à une ségrégation islamophobe légalisée. Une question : si l’article 24 saute, restera-t-il des journalistes et des organisations citoyennistes pour s’opposer à cette descente aux enfers ? § Le maintien de l’article 24 est devenu intenable. En une semaine, pas moins de deux cas d’école viennent de prouver que l’article 24 de la loi sécurité globale est incompatible avec le besoin de vérité dans les affaires de violences policières. Lundi, l’évacuation inhumaine des réfugiés de la place de la République et jeudi le tabassage de Michel Zecler à son studio de musique ont véritablement plongé le gouvernement dans sa propre merde. Maintenant, on se demande plutôt combien de Michel sont actuellement derrière les barreaux pour faute d’images contredisant les mensonges policiers  » (…) > Cerveaux Non Disponibles • https://cerveauxnondisponibles.net/2020/11/27/la-france-a-laube-dun-etat-fasciste/
  • La justice et la prison ne régleront pas les violences sexistes et sexuelles : «  En ce 25 novembre, le Genepi réaffirme que la justice et la prison ne régleront pas les violences sexistes.En ce jour du 25 novembre, journée de lutte contre les violences faites aux femmes, nous militantes féministes anticarcérales, affirmons que le système police/justice/prison ne nous sauvera pas du patriarcat et qu’il n’est pas une solution aux violences sexistes et sexuelles. Nous nous opposons à ce système qui, même s’il est réformé, échouera à prendre en charge les victimes de violences sexistes et sexuelles. Sans condamner ou porter de jugement sur les femmes qui ont eu ou souhaitent avoir recours au système pénal, nous affirmons que la justice et la taule sont des outils foncièrement antiféministes et patriarcaux, racistes et classistes, mais également des institutions violentes et précarisantes pour les femmes qui y sont confrontées. Ainsi, nous revendiquons que la question de la taule est éminemment féministe et que le féminisme se doit d’être anticarcéral.Solidarité avec les femmes enfermées et avec les proches des prisonnier.es. La taule est une institution sexiste, transmisogyne, raciste, classiste. Elle est, en soi, une violence contre les femmes qui y sont confrontées, qu’elles y soient enfermées ou qu’elles soient des proches de prisonnier.es.Si la majorité des détenu.es sont des hommes ,la prison enferme aussi les femmes. (…) » > paris-luttes.info • https://paris-luttes.info/la-justice-et-la-prison-ne-14518
  • Tribunal administratif de Lyon : condamnation de l’État suite à un tir de LBD : « Dans un jugement rendu ce mercredi 25 novembre, le tribunal administratif de Lyon a condamné l’État suite à la blessure infligée à Mélodie, victime d’un tir de LBD lors d’une manifestation le 9 février 2019. C’est la première fois que l’État est ainsi condamné pour un tir de LBD pendant une manifestation de Gilets jaunes. § Le jugement retient en particulier que « le procès-verbal de contexte, établi le 9 février 2019 par un brigadier de la police nationale pour retracer le déroulé de la manifestation, indique que deux tirs de lanceurs de balles de défense ont eu lieu à 16 h 40 rue de Marseille, dont l’un a atteint un manifestant à la jambe, ce qui concorde avec les circonstances décrites par la requérante » dans sa plainte. § Ce faisant, la justice administrative retient donc bien un lien de causalité entre le tir de LBD et la blessure, là où, sur la base du même dossier, la justice pénale refusait d’en voir un. En effet, l’enquête confiée par le procureur de la république au « Pôle commandement discipline et déontologie » du Rhône concluait qu’ « il est difficile d’affirmer que ces blessures soient le produit d’un impact de lanceur de balles de défense ». Contradictions de l’enquête pénale critiquées (…) » > rebellyon.info • https://rebellyon.info/Tribunal-administratif-de-Lyon-22752
  • « Ils l’ont arraché à nous, mais on se battra jusqu’au bout » : « Ils sont une trentaine, ce dimanche 1er novembre, réunis dans le jardin de la maison familiale à Argenteuil, pour Olivio. Ce qui devait ressembler à une marche silencieuse s’est transformé en live instagram, la faute au confinement. Devant l’objectif d’un smartphone, tous arborent des tee-shirts blancs à la mémoire d’Olivio Gomes. En survêtement noir Adidas, Léonel, son petit frère, prend la parole en premier : « La question de sa femme, de sa soeur, de toute la famille qui est là, c’est pourquoi ? Pourquoi en facilitant un simple contrôle [de police, ndlr], il perd la vie ? »Olivio avait 28 ans. Dans la nuit du 16 au 17 octobre dernier, il décide de rejoindre des amis pour une dernière soirée à Paris avant le début du couvre-feu. Après être allés chercher à manger, Olivio, Nabil* et Sofiane* rentrent en voiture jusqu’à chez eux, à Poissy.Olivio meurt sur le trottoir, tué par trois balles. Sur le trajet, leur Clio fait de légères embardées, une équipe de la Brigade Anti-Criminalité de Paris se met à les suivre jusque dans le quartier Beauregard, à Poissy. Puis, les récits divergent. Seule certitude, Olivio décédera quelques instants plus tard, en bas de son immeuble, après avoir reçu trois balles tirées par la police, qui se sont logées dans son épaule et son omoplate gauche. (…) » > Margaux Dzuilka, Bondy Blog • https://www.bondyblog.fr/societe/police-justice/ils-lont-arrache-a-nous-mais-on-se-battra-jusquau-bout/
  • LOI DE SÉCURITÉ GLOBALE : L’EFFET MASSE : Appel à rejoindre les Marches des Libertés partout en France le Samedi 28 Novembre * « Depuis son annonce, la Loi de Sécurité Globale exerce l’effet d’un catalyseur. Elle a d’abord enclenché des rassemblements importants partout en France, parfois offensifs mais surtout remarquables dans un contexte de confinement. On pouvait y voir des foules très hétérogènes, assez jeunes, composées aussi bien de militant-es syndicaux, antiracistes, étudiants ou gilets jaunes, aux côtés de sociétés de journalistes, de partis politiques de gauche et d’organisations écologistes.Cette loi sécuritaire met également au centre des débats les violences policières et les vidéos qui les documentent. De l’évacuation du camp des exilé-es Place de la République, au tabassage en règle de Michel Zecler (le producteur de musique), le racisme de la police inonde les écrans depuis plusieurs jours, relayé par un très large public. En position de faiblesse, le Ministre Darmanin s’est vu contraint de réagir à ces images qu’il veut pourtant interdire. Forcé de condamner à demi-mots des « dérives », il a même prononcé des suspensions de policiers, dans un temps record pour ce type d’affaire.Mais l’intitulé choisi pour la marche, brandissant le mot « liberté », incite à voir bien au-delà des mesures gouvernementales visant à renforcer et défendre l’arsenal policier. Dans une société confinée qui impose des laissez-passer pour les déplacements et des couvre-feux à 21 heures, la question des libertés publiques se pose désormais dans le quotidien de toutes et tous. Mises en œuvre par un Conseil de Défense, puisant dans un répertoire colonial, ces mesures sont celles d’un pouvoir autoritaire qui surfe sur les crises pour accentuer son oppression. (…) Cette loi porte finalement bien son nom. Elle incite à voir large, à jouer l’effet masse, en construisant une opposition « globale » face à un pouvoir engagé dans une spirale autoritaire sans fin. La modification en cours de son article 24, en faveur d’une protection des journalistes, n’est absolument pas en mesure d’infléchir cette crise profonde du modèle démocratique dans laquelle nous plongeons à nouveau. » lemarteausansmaitre, ACTA • https://acta.zone/loi-de-securite-globale-leffet-masse/

::: Luttes RéfugiéEs, exiléEs, Sans-papiers :::

  • Expulsions des campements à Paris vs. Expulsions des campements à Calais : police partout, justice nulle part * «  A la suite de l’expulsion d’une violence extrême du campement de personnes migrantes Place de la République à Paris, les associations intervenant auprès des personnes exilées à Calais apportent leur soutien aux personnes migrantes victimes de cette nouvelle dérive policière. (…) Cette situation fait tristement écho à celle vécue quotidiennement par les personnes exilées à Calais, mais qui reste trop souvent invisible. (…) A Calais, les violences et le harcèlement policier sont permanents. Plus de mille personnes exilées survivent dans des campements précaires détruits toutes les 48h, avec la privation et confiscation des biens personnels ; la restriction de l’accès à l’eau, la nourriture, et l’hygiène ; la destruction de l’environnement pour empêcher une réinstallation des exilé·e·s. … » > Passeurs d’hospitalités • legalcentrecalais > https://bit.ly/366Dmzg
  • Toulouse • Collecte pour les réfugié.e.s de la jungle de Dunkerque : « L’Union antifasciste toulousaine se joint la collecte pour les réfugié.e.s de la jungle de Dunkerque. Vous pourrez amener du matériel Dimanche 29 novembre au Chat Noir ( 33 rue Antoine Puget, 31200 Toulouse) de 14h à 18h. L’objectif est de récupérer du matos, qui leur sera amené début décembre, leur permettant de moins souffrir du froid, à savoir : Matériel (…) Vêtements « hommes » (…) Ainsi que des Serviettes de toilette, produits d’hygiène (…), Bougies (type chauffe-plat), Torches (…) § P.-S. A propos de L’U.A.T : L’Union Antifasciste Toulousaine, est un regroupement de personnes s’organisant collectivement afin de s’informer et d’informer sur l’extrême-droite et organiser si nécessaire une riposte. Nous nous opposons au fascisme dans les espaces physiques, culturels et politiques par l’action directe, l’éducation et la solidarité. Pour plus d’informations sur l’U.A.T : Site Web, Facebook, Email > https://unionantifascistetoulousaine.wordpress.com/ * https://unionantifascistetoulousaine.wordpress.com/2020/11/23/collecte-pour-dunkerque/
  • Le gouvernement espagnol PSOE-Podemos monte des camps de concentration pour migrants aux îles Canaries : « Le gouvernement de coalition Podemos-Parti socialiste (PSOE) est en train d’ériger des camps de prisonniers pour migrants aux îles Canaries, un territoire espagnol à 100 kilomètres au large des côtes marocaines. § Vendredi dernier, le ministre de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et de la Migration du PSOE, José Luis Escrivá, a annoncé que le gouvernement PSOE-Podemos avait l’intention de construire des camps de tentes capables d’accueillir 6000 migrants sur la chaîne d’îles d’ici la fin de 2020. 7000 places supplémentaires seront mises à disposition pour emprisonner les migrants dans des bâtiments plus pérennes. Des milliers de migrants actuellement hébergés dans des hôtels ou d’autres hébergements de fortune à travers l’archipel seront transférés dans ces camps d’internement. § Ces mesures brutales et anti-démocratiques font partie d’une campagne meurtrière de l’Union européenne (UE) contre les réfugiés. À l’instigation de l’UE, des camps de concentration ont été érigés à travers l’Europe, dont l’un des plus notoires se trouve sur l’île grecque de Lesbos. (…) » > https://www.wsws.org/fr/articles/2020/11/26/psoe-n26.html • wsws.org , Alice Summers /// Canaries : neuf migrants morts dans un naufrage au large de Lanzarote ••••➤ «  Depuis le début de l’année, 500 personnes sont mortes en tentant d’atteindre l’archipel espagnol, a indiqué le gouvernement régional des Canaries. Mais les ONG redoutent que ce nombre soit plus important, beaucoup d’embarcations disparaissant sans laisser de trace. » > InfoMigrants • https://bit.ly/3mdDe6H /// ••••➤ Le gouvernement espagnol a promis vendredi la création de 7 000 places d’hébergement dans les îles Canaries pour aider cet archipel de l’océan Atlantique à faire face à une vague d’arrivées de personnes migrantes./// InfoMigrants toujours : « L’Espagne promet de créer 7 000 places d’hébergement pour migrants aux Canaries » [SICK!] https://bit.ly/3m54LHr ======> Les mots du déni  et pour cause : « InfoMigrants est un projet multiplateforme collaboratif piloté par trois grands médias européens : France Médias Monde (France 24, RFI, MCD), la chaîne allemande d’information internationale Deutsche Welle, et l’agence de presse italienne ANSA. Il est co-financé avec l’Union Européenne. » => https://www.infomigrants.net/fr/about
  • HOMMAGE COLLECTIF A MOHAMED KHAMISSE ZAKARIA : LA FIN D’UN RÊVE : «  Le 19 novembre 2020, sur l’A16, un jeune soudanais de 20 ans a perdu sa vie et tous ses rêves. Il était notre compatriote, notre frère, notre ami. Mohamed est mort renversé par une voiture alors qu’il cherchait à fuir les gaz policiers depuis l’arrière d’un camion, véhicule de son désir, celui de rejoindre au plus vite l’Angleterre. Comme ses amis du pays, Mohamed a quitté sa famille prisonnière d’un camp de réfugiés au Darfour au Soudan et a tenté couragement sa chance vers l’Europe. Demander l’asile en France alors que tous ses compatriotes s’y sentent rejetés n’était pas imaginable pour lui. Il a donc foncé vers une destination qui devint triste destinée. (…) » > Passeurs d’hospitalités • https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2020/11/27/hommage-collectif-a-mohamed-khamisse-zakaria-la-fin-dun-reve/
  • Face à des traumatismes multiples, les exilés livrés à eux-mêmes : (…) Des parcours marqués par les troubles psychotraumatiques : « Il faut imaginer Sisyphe heureux », clamait Albert Camus. Heureux, Ali, placé dans un centre d’hébergement à Étampes (91) depuis un an en l’attente de son statut de réfugié, affirme l’être. Du moins, « il ne faut pas se plaindre ». À 21 ans, arrêté puis menacé de mort par les forces de l’ordre après avoir participé à une manifestation d’opposition au président Alpha Condé, il a fui Conakry en passant par le Mali, le Burkina Faso puis le Niger. Il a laissé derrière lui trois de ses camarades, morts de soif dans le désert. Effrayé par les récits de ses compatriotes ayant tenté le passage par la Libye, il a préféré traverser l’Algérie, le Maroc et l’Espagne pour finalement arriver en France, après un an et demi sur les routes. « Plus jamais de ma vie je ne veux revivre ça, et je ne le recommanderais à aucun ami, si c’est vraiment un ami, confie-t-il. Si je devais repartir, je ne m’en remettrais pas. (…) » > Julie Déléant, Bondy Blog • https://bit.ly/3laNawl

::: Espace Public hexagonal (& P.a.f.) :::

  • La carte “Médias français, qui possède quoi ?” mise à jour : « C’est un excellent travail de veille, mené par le Monde Diplomatique et Acrimed depuis 2017. La carte des médias français vient en 2020 prendre en compte les dernières acquisitions, notamment de Bolloré et Arnault. Des petites nouveautés certes, mais qui font toute la différence en ce qui concerne la ligne éditoriale des médias ainsi possédés.Les cartes sont en consultation libre et licence CC. (…) » > R. Parreira • lamuledupape • https://bit.ly/3fxx8f3
  • 🎆”TIRS DE MORTIERS” : LE VOCABULAIRE TROMPEUR DES MEDIAS • «  Un abus de langage confusant intentionnel pour légitimer les violences policières Régulièrement, la presse s’alarme de “tirs de mortiers” dans la ville. Sauf qu’il ne s’agit pas de “mortier”. Le terme de “mortier est un vocabulaire tiré tout droit de la rhétorique policière, visant à alarmer la population en faisant référence à des armes de de guerre qui seraient utilisées pour blesser gravement la police. Il n’en est rien. Les artifices utilisés sont en réalité des articles en vente libre tout public, que l’ont trouve en grande surface dans n’importe quel magasin de fête ou de farce et attrapes. (…) » > Nantes Révoltée • https://www.nantes-revoltee.com/tirs-de-mortiers-le-vocabulaire-trompeur-des-medias/

::: Péril jeune, luttes éducation, savoirs & recherche fondamentale, contre le maccarthysme cognitif :::

  • Portfolio – Etudiants, profs et chercheurs marchent contre la loi de programmation de la recherche : « Chercheur∙ses en galère, étudiant∙es dans la misère ! ». Sur la ligne 1 du tram, ielles sont quelques 200 personnes à crier leur mécontentement ce mardi 24 novembre. La raison de leur mécontentement ? Le projet de la loi de Programmation de la Recherche (LPR). (…) » > Clara Maillé • lamuledupape • https://bit.ly/367VwRn
  • DAMIEN ABAD DEMANDE UNE « MISSION D’INFORMATION SUR LES DÉRIVES INTELLECTUELLES IDÉOLOGIQUES DANS LES ‘’MILIEUX UNIVERSITAIRES’’ • CLASSES CHERCHEUSES, CLASSES DANGEREUSES ? • « Après la destruction néolibérale de l’Université et la criminalisation de la protestation étudiante, voici venu le temps des propositions de musellement des universitaires et de leur répression » > via Vanessa Codaccioni (Ndnds : historienne et politologue, maîtresse de conférences en science politique à l’Université Paris 8)FB : https://bit.ly/37bNgySCommentaires de Non a Darwinisme Social : https://bit.ly/36bY2Gl
  • Constats d’A.E.D sur la situation en milieu scolaire : «  Texte initialement paru sur /fractale/ qui s’attaque aux conséquences des politiques sanitaires au sein des établissements scolaires, à travers le regard d’assistants d’éducation. Nous partons de constats et d’expériences locales aux similitudes dérangeantes.Pour commencer, ce qui nous pousse à écrire est le résultat d’une politique gouvernementale à long terme et la récente et courte gestion de la Covid-19. De plus, si nous prenons position, c’est qu’il n’existe pas de consensus au sein du milieu scolaire et que finalement, nous ne le recherchons pas. En revanche, ce que nous poursuivons (et pas seulement dans le milieu scolaire), est de révéler un conflit et d’alimenter un rapport de force, qui, de fait, nous est encore défavorable, pour conduire à des avancées stratégiques. Pour terminer, il nous parait nécessaire de défaire une idée et de souligner que les professeur.es ne sont pas les seul.e.s qui composent la longue liste du personnel au sein des établissements scolaires. Ilelles ont souvent été les seul.e.s interlocuteur.ice.s autorisé.e.s, position qu’ils ont souvent acceptée, alors qu’une pluralité de positions existent : AESH, AED, AVS, agents, personnel administratif, médecin, documentaliste, intervenants extérieurs et tant d’autres. Il s’agit alors de ne plus cacher la multitude des expériences qui règnent, ainsi, et avant toute chose, le sort réservé aux enfants, qui seront dans les années à venir, les propagateurs culpabilisés et traumatisés du virus. En ce sens, nous parlerons ici en tant qu’assistants d’éducation , Si nous décidons de parler de ce que nous vivons au Travail, ce n’est pas seulement pour parler de notre rôle en tant que travailleur, mais de révéler ce qui se crée à l’intérieur du milieu scolaire : en l’occurrence les conditions pour qu’un désastre sanitaire et médical continue de se construire. (…) » > paris-luttes.info • https://paris-luttes.info/constats-d-a-e-d-sur-la-situation-14509
  • Manifs pour défendre la liberté de l’instruction dimanche 29 novembre : « Alors que Macron a annoncé le 2 octobre qu’il rendait l’école obligatoire, ce n’est toujours pas le cas. En vertu de la séparation des pouvoirs, la loi doit d’abord être votée ! Elle sera présentée au conseil des ministres le 9 décembre. Manifestations contre la scolarisation obligatoire à Roanne le samedi 28 novembre, à Lyon le dimanche 29 à 15h place des terreaux, à Saint Etienne le 5 décembre. Les enfants peuvent légalement, en théorie, encore choisir s’iels veulent ou non aller à l’école, à condition que leur droit à l’instruction soit respecté. Dans la pratique c’est beaucoup plus compliqué ! Il y a d’un côté tout ceux qui croient que de toute façon l’école est déjà obligatoire et n’ont pas le choix, la question ne se pose pas. Il y a tout ceux qui voudraient y aller mais se heurtent au validisme et/ou sexisme et/ou racisme des ou dans les institutions : les personnes dys, voilées, harcelées, en décrochage, les jeunes handicapé·es, les jeunes migrant·es… (…) Parce qu’il y a aussi tout ceux qui ne veulent pas ou plus aller à l’école et dont la ou les parents sont d’accord pour les accompagner dans une autre instruction légalement intitulée « instruction en famille » et communément appelée « école à la maison ». Comment l’éducation nationale fera-t-elle pour intégrer les 25 000 enfants supplémentaires, récalcitrant·es de surcroît ? (…) Pour entendre la paroles des personnes qui défendent la liberté de l’instruction, venez aux manifs : 📷 à Roanne le samedi 28 novembre 14h30 place des promenades populle. 📷 à Lyon le dimanche 29 novembre 15h place des terreaux 📷 à Saint Etienne le 5 décembre 15h bourse du travail 10 cours victor hugo La suite à lire sur : 📷 http://www.lesenfantsdabord.org > rebellyon.info • https://rebellyon.info/Manifs-pour-defendre-la-liberte-de-l-22746
  • Contre le mépris et l’autoritarisme, une pétition réclame la démission de Jean-Michel Blanquer : « Alors que l’Éducation nationale vit depuis un mois maintenant au rythme échevelé des scandales touchant la personne du ministre, des enseignants tentent de faire entendre leur voix au milieu du vacarme ambiant. Qui aujourd’hui est capable de dire si monsieur Blanquer survivra au scandale révélé cette semaine par Médiapart et Libération alors même que sa gestion du ministère n’a jamais autant posé question ? Peut-il survivre à ce raz-de-marée qu’il a provoqué lui-même avec ses méthodes de travail controversées ? Probablement pas, mais pour autant rien n’encourage particulièrement à l’optimisme sur la suite parce que le précédent Castaner (remplacé par Darmanin au ministère de l’Intérieur) nous a montré que le gouvernement a de la ressource quand il s’agit d’attaquer nos libertés et de détruire les services publiques. (…) Dans ce contexte existe une pétition circulant depuis début novembre sur le site change.org demandant le départ du ministre Jean-Michel Blanquer sous le nom de « Blanquer Démission ! » Cette pétition est une émanation d’enseignant.e.s de l’ICEM [1]. L’assassinat de Samuel Paty l’a provoquée et l’actualité depuis ne cesse d’en réaffirmer la pertinence et l’acuité. En effet, l’actualité est un continuum d’informations convergentes démontrant toutes le mépris, la légèreté et l’autoritarisme du ministre. (…) » > larotative.info • https://larotative.info/une-petition-reclamant-le-depart-3955.html

::: Guerre de classe – stratégies du choc en temps de pandémie :::

  • La réforme de l’assurance chômage cassée par le Conseil d’État : « Le gouvernement avait fait adopter au forceps une réforme de l’assurance chômage rejetée par l’ensemble des syndicats de salariés en 2019. En préalable en ouvrant une négociation avec une lettre de cadrage, intenable pour les partenaires sociaux, qui réclamait 4 milliards d’économies, essentiellement sur le dos des chômeurs. Puis par une reprise en main par l’exécutif après l’échec des discussions pour imposer une régression des droits des demandeurs d’emploi. C’est un coup de tonnerre. La réforme de l’assurance chômage, défendue contre vents et marrées par le gouvernement comme étant « une bonne réforme », ne verra pas le jour.  » => Stéphane Ortega • rapportsdeforce.frhttps://bit.ly/3l3R6iE
  • Actualités des luttes de précaires au 24 novembre 2020 • Réseau STOP PRECARITE • « Alors que les plans de licenciement massifs s’accumulent, que plus d’1 million de travailleur-se-s ont perdu leur emploi depuis le 1er confinement et un demi-million ont épuisé leurs droits à l’assurance-chômage, le gouvernement utilise la crise sanitaire pour détruire le droit du travail, nos droits sociaux et nos libertés fondamentales, et fait exploser la précarité et la misère. Résistons ! – Mobilisation des chômeur-se-s et précaires le 5 décembre pour l’abrogation de la réforme de l’assurance-chômage de 2019 (…) Le 1er décembre à 11h, place Edouard Herriot devant l’Assemblée Nationale, appel de Collectifs d’Intermittents du travail et d’Employeurs à un Rassemblement « Tous ensemble pour ne pas mourir » (…) journée de mobilisation le 24 novembre (à Paris devant Jussieu) pour exiger le retrait des réformes des retraites et de l’assurance-chômage, un plan de titularisation immédiat, un salaire étudiant, le respect du droit du travail. Contact: precairesesr_idf@riseup.net et universiteouverte.org (…) – Dans le secteur sanitaire, médico-social et social, des services à la personne et du travail à domicile, un préavis de grève est déposé notamment par SUD Santé Sociaux le 3 décembre, pour un salaire net minimum de 1700 euros, la reconnaissance sans condition du covid en maladie professionnelle, l’arrêt de la déréglementation du travail, l’arrêt de la fermeture des lits, un plan d’embauche massif à l’hôpital public.. (…) Dimanche 29 novembre à 15h M° Saint-Augustin, le DAL appelle à une Marche pour la Réquisition des logements vides. (…) » > stopprecarite@gmail.com / Tel 06 79 72 11 24 * via monde-libertaire.fr • Lien permanent [et court] : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5252
  • Violences au travail : les femmes en première ligne : «  Agressions sexuelles, harcèlement, viols : au travail aussi, les femmes sont la cible de violences sexuelles et sexistes. En ce 25 novembre, journée de lutte contre les violences faites aux femmes, rendez-vous devant un Mc Donald’s lyonnais pour écouter celles qui se battent contre ces violences. (…) Après les enquêtes de Mediapart et Streetpress, compilant près de 80 témoignages de jeunes femmes victimes de harcèlement et d’agressions sexuelles et mettant en cause l’inaction de la hiérarchie de l’enseigne, Mc Donald’s est devenu le symbole français du sexisme en entreprise. (…) Or, loin d’être limité à ce fast-food, la question des violences sexuelles et sexistes se retrouve partout dans le monde du travail. En témoigne le hashtag #balancetonpatron, sur lequel de nombreux témoignages de femmes ont été postés tout au long de la semaine, toujours pour dénoncer le même type de violences patriarcales. (…) » > Guillaume Bernard, rapportsdeforce.fr • https://bit.ly/2V7O8za
  • One ear later : Retour sur l’emission avec Cédric Durand sur le Technoféodalisme : « Depuis l’autre coté de la Manche, Marion dans sa chronique rétroactive revient sur l’émission avec l’économiste Cédric Durand que nous avions reçu à l’occasion de la parution de son livre Technoféodalisme, critique de l’économie numérique publié aux éditions Zones. » > LesOreillesLoinDuFront – loldf.org • http://www.loldf.org/spip.php?article865 [ Écouter en complément : Technoféodalisme – Critique de l’économie numérique – LesOreillesLoinDuFront loldf.org • http://www.loldf.org/spip.php?article862 ]

::: Luttes Autonomes handies, psychiatriséEs & anti/dé-validistes :::

  • Sortir du patriarcapitalisme • Crip. Pour un anti-validisme intersectionnel : « En pleine pandémie de coronavalidisme, une émission autour du mouvement crip et son anti-validisme intersectionnel – avec Charlotte Puiseux, militante crip, psychologue et docteure en philosophie, et autrice à ce sujet d’une thèse, d’un dictionnaire et de plusieurs articles. L’émission complète. L’émission (30 minutes) comporte : (…) » > sortir du capitalisme • http://sortirducapitalisme.fr/sortirdupatriarcapitalisme/322-crip-pour-un-anti-validisme-intersectionnel
  • TRI DES VIES : Maintenant qu’on ne peut plus denier que la gestion de la crise sanitaire ne s’arrête pas au confinement, il nous faudra réfléchir avec un peu plus de recul la question du tri des vies tel qu’il s’opère dans le contexte de la pandémie mais également au-delà. Alors qu’il s’agit de nous « habituer à la surmortalité » en continuant une vie « normale » (confinement, métro, travail, école) tout en évitant de saturer complètement les hôpitaux, la froideur clinique gestionnaire est manifeste face à un virus qui s’attaque tout particulièrement aux pans les moins productifs de la société (les personnes âgées et ceux et celles qui se retrouvent enfermés dans des espaces où les mesures de protection sont plus compliquées à appliquer comme les prisons, les bidonvilles, les CRA, etc.). On se demandera donc comment et par qui la valeur des vies est hiérarchisée. § On a vu fleurir dès le début des différentes gestions sanitaires de la pandémie de covid à l’échelle internationale maints raisonnements parfaitement cyniques calculant le prix et la valeur des « vies humaines » selon des critères comme l’âge, la co-morbidité, l’état de santé, le profil économique, etc, à travers des éditos et des articles de presse, mais aussi comme raisonnements sous-jacents à des circulaires et consignes des ARS ou du ministère de la santé en France, faisant passer des mesures comme la fin temporaire du déplacement du SAMU dans les EHPAD, ou le maintien coûte que coûte des patients des établissements médico-sociaux hors des hôpitaux publics. A donc été publiquement assumée une normalité du « tri des vies », de la sélection et de la priorisation des soins, qui, en effet, a bel et bien lieu à travers les différentes formes de gestion de crise, jusqu’aux situations critiques de l’accès en urgence aux salles de réanimation dans les hôpitaux, refusé à des personnes jugées moins « prioritaires ». Si cette pratique existait déjà avant, le fait qu’elle puisse à ce point apparaître comme normale et justifiée par la « crise sanitaire », à un point où il est visible que tout un chacun n’est pour l’État qu’une matière première à traiter selon les impératifs du maintien du monde sur ses bases capitalistes, nous invite à prendre le temps de réfléchir à ce qui nous semble être un moment de l’histoire où de nombreux verrous sautent irrépressiblement dans les consciences démocrates du vieux monde. Pourtant, il peut être intéressant de réfléchir aux différentes formes qu’a pu prendre le « tri des vies » dans l’histoire, jusque dans ses applications gestionnaires extrêmes que peuvent être l’eugénisme, l’exclusion, voire la mise à mort, que celle-ci soit programmée ou non, tout en pensant la spécificité des formes actuelles de « tri ». § Aux Fleurs Arctiques, nous réfléchissons justement depuis un certain temps à l’hypothèse d’un nouveau paradigme de gestion en train de se mettre en place, qui pourrait aider à comprendre le « tri des vies », celui de la « société assurancielle ». Cette hypothèse pourrait être approfondie à l’occasion de cette discussion. En effet, la « société assurancielle », c’est l’hypothèse d’une gestion se faisant par anticipation et prédiction des risques, en agissant dans le but de se prémunir a priori contre tout ce qui pourrait aller à l’encontre du développement du capital et de l’État. C’est « s’assurer » en gérant. Or, ce rapport au temps qui vise à assurer l’avenir, se retrouve justement à déterminer des choix de soin et de traitements, de rapports à la vie et à la mort, en faisant passer le maintien en bonne santé, le « capital santé », avant la préoccupation de la maladie. Nous proposons d’avoir le numéro 6 des « Feuilles Antarctiques » consacré à la société assurancielle comme base de la discussion, afin de poursuivre et d’approfondir cette réflexion avec tous ceux que cela intéresse.  » … > paris-luttes.info • https://paris-luttes.info/elements-d-un-programme-qui-n-aura-14496
  • Retour sur les luttes antipsychiatriques en France : « L’Entonnoir est un collectif d’antipsychiatrie qui organise des séminaires de rencontres et de discussions à Caen dans un lieu autogéré, La Pétroleuse (voir l’encadré). Il revient ici sur les combats menés, depuis le XIXe siècle, de l’antialiénisme à l’antipsychiatrie, par le biais de collectifs, de revues ou de livres. § Consacrés par la loi du 30 juin 1838 sur les « aliénés », l’asile et ses aliénistes se donneront pour objectif de traiter la folie à partir de techniques coercitives fondées sur la discipline et l’enfermement. C’est avec le renfort de la bourgeoisie, de l’Etat et du clergé que l’asile devient le lieu quasi exclusif pour traiter l’« aliénation mentale » pendant plus d’un siècle et demi. (…) . L’antipsychiatrie naît donc en réalité au même moment que la psychiatrie elle-même, et non pas, comme il est communément admis, durant la période d’effervescence politique qu’étaient les années 60-70. Aussi, il nous semble important de ne pas réduire sa vitalité et ses manifestations à une simple tentative d’effraction historique. L’antipsychiatrie n’est pas une et indivisible, c’est pourquoi nous préférerons parler d’antipsychiatries. (…) » > oclibertaire.lautre.net • http://www.oclibertaire.lautre.net/spip.php?article2461

::: Luttes féministes, dégenréEs, anti-patriarcales • Édition spéciale 25 novembre • Journée mondiale contre les violence sexistes et sexuelles :::

  • NANTES : PROVOCATIONS POLICIERES CONTRE LA MARCHE FEMINISTE : « Mercredi 25 novembre au soir, une grande marche contre les violences sexiste était organisée dans les rues de Nantes comme dans le reste du monde. Plus de 2000 personnes se sont retrouvées en musique et dans la bonne humeur. Mais la police a multiplié les provocations. Une manifestante a été arrêtée alors qu’elle rejoignait le défilé au prétexte de contrôler sa carte d’identité. La police en a profité pour mettre toute la foule sous pression alors que la manif n’était même pas partie. Après de longues minutes et une arrivée massive de forces de l’ordre, la manifestante a été traînée sur 100 mètres par un groupe de policiers cagoulés se frayant un chemin en mettant des coups de boucliers aux femmes réunies. Logique de tension et de peur permanente. Cela n’a pas empêché la manifestation d’avoir lieu, mais cette provocation est encore une illustration du climat qui règne. A 23H, la personne arrêtée était encore au commissariat … » > nantes-revoltee.com • https://www.nantes-revoltee.com/nantes-provocations-policieres-contre-la-marche-feministe/
  • /// NANTES : GRANDE MARCHE AUX FLAMBEAUX CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES : Ce mercredi soir, à Nantes, plus de 2000 personnes ont marché dans le centre-ville contre les violences sexistes et sexuelles. Avant même le départ de la manifestation, Place Bretagne, les forces de l’ordre, extrêmement nombreuses et agressives, ont arrêté une manifestante qui participait à la batucada avant d’envoyer un coup de gazeuse dans la foule. (…) » > https://nantes-revoltee.com/nantes-grande-marche-aux-flambeaux-contre-les-violences-sexistes/
Plus de chouettes photos dans le diaporama de Nantes Révoltée
  • FACE AU RACISME ET AU SEXISME D’ÉTAT : RIPOSTE FÉMINISTE ANTIFASCISTE : 25 novembre • «  Ce soir, la coordination féministe antifasciste nationale s’est mobilisée dans différentes villes de France à l’occasion de la journée internationale des violences faites aux femmes et aux genres minorisées. Nous retranscrivons ici le tract qui a été distribué à cette occasion. » § « Aujourd’hui, comme tous les 25 novembre, nous nous mobilisons pour la journée internationale contre toutes les violences faites aux femmes et aux genres minorisés. Mais la mobilisation d’aujourd’hui est particulière, …  » > Coordination féministe antifasciste • Via ACTA • https://acta.zone/face-au-racisme-et-au-sexisme-detat-riposte-feministe-antifasciste/
  • Silvia Federici, Morgane Merteuil, Maud Simonet, Morgane Kuehni • Travail gratuit et grèves féministes : « Le 14 ­juin 2019, pres­que trente ans après la pre­­mière grève des femmes, des cen­tai­nes de mil­liers de per­son­nes ont manifesté dans toute la Suisse à l’issue de la deuxième grève fémi­niste. L’invi­si­bi­li­sa­tion du tra­vail fourni par les femmes demeure l’une des rai­sons de leur colère. § En ce 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences sexistes, paraît chez Entremonde la retranscription de la table ronde réunissant Silvia Federici, Morgane Kuehni, Morgane Merteuil et Maud Simonet : Travail gratuit et grèves féministes. Voici la postface de ce recueil, dans laquelle Charlène Calderaro, doctorante du Centre en Études de Genre (CEG) de l’Université de Lausanne, revient sur ces enjeux, et ce faisant sur la perspective marxiste telle qu’elle s’est notamment développée à travers le courant Wages for housework, jusqu’à constituer aujourd’hui, à travers le concept de travail reproductif, le cadre essentiel permettant de renouveler les théories marxistes et féministes. Au fil du recueil, les autri­ces pen­sent en effet le tra­vail repro­duc­tif comme para­digme des formes de tra­vail gra­tuit, essen­tiel­le­ment fémi­nin, tel que les stages, le béné­vo­lat et les mesu­res d’inser­tion sociale ou pour donner à voir le conti­nuum entre les assi­­gna­tions faites aux femmes hété­ro­sexuel­les et le tra­vail du sexe. » § « Ils disent que c’est de l’amour. Nous disons que c’est du travail gratuit. Ils appellent ça de la frigidité. Nous appelons ça de l’absentéisme. Chaque fausse couche est un accident de travail. » Silvia Federici, Wages for Housework, Bristol, Power of Women Collective, Falling Wall Press, 1975. > acta.zone > https://acta.zone/silvia-federici-morgane-merteuil-maud-simonet-morgane-kuehni-travail-gratuit-et-greves-feministes/
  • Le HCR prévient que la seconde vague de Covid causera des violences accrues à l’encontre des femmes et des jeunes filles réfugiées  : « Alors que la pandémie de coronavirus se prolonge, une combinaison aux conséquences mortelles due au confinement, à la pauvreté croissante et aux difficultés économiques déclenche une nouvelle vague de violences à l’encontre des femmes et des jeunes filles réfugiées, déplacées internes et apatrides, prévient aujourd’hui le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés. « Nous recevons aujourd’hui des informations alarmantes concernant la hausse spectaculaire des risques de violences sexistes, y compris les violences conjugales et familiales, la traite des êtres humains, l’exploitation sexuelle et les mariages précoces », a alerté le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés Filippo Grandi. (…) » > unhcr.org • https://bit.ly/3l5o5Df
  • Tribunal féministe • pour une justice pour les femmes amazoniennes : « Lors du Forum social pan-amazonien, un espace éthico-politique a dénoncé les graves violations des territoires et des corps indigènes de la région – en particulier des femmes. En discussion, les attentats commis par les gouvernements du Brésil, de la Colombie et du Pérou (…) » > via CADTM • https://www.cadtm.org/Tribunal-feminista-por-justica-as-mulheres-amazonicas • proposition de traduction ici https://bit.ly/2HDmpTB (Non au darwinisme social )
  • Parce que la Justice ne suffit pas : Soutenons La Meute ! « En octobre dernier a eu lieu le procès de Guillaume Dujardin, metteur en scène et professeur en DEUST Théâtre à Besançon, une formation de deux ans post-bac autour du théâtre. Face à lui 10 de ses ancien.nes étudiant.es le poursuivent pour agressions, harcèlements et/ou chantages sexuelles. La force des dizaines de témoignages appuyant ces plaintes et la puissance collective ont amené à la condamnation de Guillaume Dujardin mais ce dernier a décidé de faire appel. § La Meute ce sont elleux mais c’est aussi le titre de leur projet : iels ont décidé de ne pas se limiter au plan juridique dans cette bataille. Une cinéaste, metteuse en scène et comédienne, leur a proposé de réaliser un documentaire qui retrace leurs histoires communes, leurs vécus avant, pendant et après le procès. Dans ce documentaire, iels nous parlerons du moment où iels ont décidé de sortir du silence, de ce qui les à motivé.es et de comment iels ont su gérer cette situation ensemble. Iels y raconte leurs doutes, leurs choix, leurs difficultés, leurs ressentis, leurs évolutions tout au long de ces dernières années. Ce projet inclus également la mise en scène d’un pièce de théâtre tirée de leur histoire. Si on vous sollicite ici pour les soutenir ce n’est pas seulement dans un intérêt personnel ou de charité mais plus largement dans un intérêt féministe et politique. Dans le but d’encourager la prise de parole et l’organisation collective par le biais de ce documentaire.  » (…) > expansive.info • https://expansive.info/Parce-que-la-Justice-ne-suffit-pas-Soutenons-La-Meute-2490
  • Violences ordinaires dans une société patriarcale : «  À l’occasion de la journée du 25 novembre de mobilisation contre les violences faites aux femmes, quelques réflexions féministes face aux privilèges en place dans la société patriarcale.Depuis 21 ans, le 25 novembre, nous marchons. Nous marchons pour dénoncer la violence, les féminicides, les viols et les agressions… Nous marchons pour montrer que nous sommes là, et que nous n’oublions ni ne pardonnons. Nous sommes là en hommage aux trois sœurs Mirabal, militantes de la liberté, assassinées à coup de machette en République Dominicaine un mois de novembre 1960.Lors des premières rencontres féministes de l’Amérique Latine et des Caraïbes, en 1981, la délégation de République Dominicaine a proposé cette date du 25 novembre comme journée de l’élimination de la violence envers les femmes. Proposition portée et soutenue au Nations Unies, et qui aboutira laborieusement à une résolution en 1999. § Depuis près de 20 ans, de grandes manifestations sont organisées en cette journée afin d’appeler les gouvernements à changer leur politique vis-à-vis des personnes victimes du système patriarcal.Violence. Violences. De quoi parlons nous exactement ? Où commence la violence ? À quel moment la conscientisons nous ? Lutter contre les violences infligées aux personnes identifiées comme femmes, c’est lutter contre un système, une culture, une éducation.  » (…) > larotative.info • https://larotative.info/violences-ordinaires-dans-une-3956.html
  • Journée internationale contre les violences faites aux femmes BRISONS LE PATRIARCAT ! : « Le 25 novembre, c’est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes par les hommes. Chaque jour, en France, des femmes sont victimes de violences psychologiques, verbales, économiques,obstétricales, gynécologiques, physiques ou sexuelles. Une femme meurt tous les 3 jours assassinée par son compagnon ou son ex­-compagnon (87 féminicides connus à la date du 22 novembre). 60% des femmes ont été victimes de harcèlement sexuel au travail. 4 millions de personnes en France ont été victimes de viol incestueux. En moyenne, le nombre de femmes qui, au cours d’une année, sont victimes de viol et/ou de tentatives de viol est estimé à 94.000. Qu’elles aient lieu à la maison, au travail ou dans la rue, les violences sont le produit du système patriarcal. Elles sont aggravées par la gestion de la crise sanitaire, la crise sociale, la crise écologique. (…) » > Union communiste libertairehttps://www.unioncommunistelibertaire.org/?Journee-internationale-contre-les-violences-faites-aux-femmes-BRISONS-LE
  • Réflexions féministes antifascistes et déter sur la « Journée contre les violences faites aux femmes » par Rigaer 94 : « (…) Pour un féminisme offensif et radical et un antifascisme qui ouvre les portes d’entrées des fafs au pied de biche, réflexions de la Rigaer 94 de Berlin. Ce texte a été écrit collectivement au sein de la Rigaer 94, un House Project de Berlin anarchiste et déter. J’ai voulu vous le partager parce qu’il m’a semblé porter une réflexion féministe radicale pertinente sur cette journée « De lutte contre les violences faites aux femmes », sur la situation du patriarcat et de la lutte contre celui-ci. Je précise que quand le texte mentionne les femmes*, nous parlons de toutes les personnes qui s’identifient comme telles, peu importe leur assignation à la naissance.  »Nous sommes le 25 novembre et on va encore avoir droit au discours pro-étatique et pseudo-féministe merdique. (…) » » > nantes.indymedia.org • https://nantes.indymedia.org/articles/53853

::: Luttes écologiques / zads / GPII / nucléaire :::

  • 🤡 LA PRÉFECTURE ET AMAZON EN PLEINE CRISE D’ANGOISSE FACE À LA PERSPECTIVE D’UNE ZAD AU SUD DE NANTES • Rendez-vous samedi, 14H, à Montbert, contre Amazon : «  ➡️ Le 25 novembre, la préfecture de Nantes sortait des arrêtés surréalistes en vue de la mobilisation contre l’implantation d’un entrepôt géant Amazon sur la commune de Montbert, au sud de Nantes. Manifestement, les autorités locales et la multinationale sont en panique totale face à l’hypothèse d’une nouvelle ZAD. (…) ➡️ Bref, si le préfet a peur, c’est plutôt bon signe. Rendez-vous samedi, 14H, à Montbert, au lieu-dit La Butay ! » > Nantes Révoltéehttps://bit.ly/2VcyqCM /// Mobilisation le 28 novembre à Montbert • STOP Amazon et son monde ! « La crise du Covid-19 replace actuellement les enjeux de la folie de surconsommation et de surproduction au centre des débats, Amazon continue d’étendre son implantation. À Montbert (44), où un projet d’entrepôt de 185 000 m² est lancé, sans consultation citoyenne. Alors qu’un recours concernant le permis d’aménagement est lancé, nous appelons à un rassemblement contre Amazon et son monde.Rendez-vous samedi 28 novembre, à 14h, au rond-point du Château d’eau, lieu dit « Le butay » (intersection RD 137 et RD 63), à Montbert, sur le site de l’ancien Hôpital Psychiatrique où Amazon prévoit d’implanter son entrepôt ! (…) » > expansive.infohttps://expansive.info/Mobilisation-le-28-novembre-a-Montbert-2493 /// Dossier de presse récente Lutte contre Amazon : Deux militants d’Extinction Rebellion Amiens en garde à vue suite à une action contre Amazon > Reporterre https://bit.ly/2V7u2Vw /// Les ventes d’Amazon ont bondi de 67 %, un député veut réguler son implantation > idem https://bit.ly/3fJUvSp /// Reporterre sur France Inter : l’expansion d’Amazon, encouragée par l’État > https://bit.ly/36erueL /// Au lieu d’un moratoire, l’État lance une mission… pour multiplier les entrepôts Amazon > Reporterre https://bit.ly/2HI1lLI /// « Je travaille dans une super ambiance ! » Les curieux défenseurs d’Amazon sur internet > idem https://bit.ly/2Jmkt2g
  • 5G : un ogre énergétique en puissance ? « Difficile de calculer la consommation énergétique, potentiellement énorme, de la 5G. Afin de pouvoir nourrir le débat démocratique, les opérateurs et équipementiers télécom devraient rendre publiques leurs données, estime l’auteur de cette tribune. Marceau Coupechoux est professeur à Telecom Paris et à l’École polytechnique. Cet été, China Unicom, l’un des grands opérateurs de téléphonie mobile chinois, a éteint ses antennes 5G pendant la nuit dans la ville de Luoyang. Il faut dire que la facture énergétique des opérateurs semble s’accroître significativement avec l’introduction de la nouvelle génération de réseaux mobiles. Selon le site spécialisé LightReading, certaines régions et villes chinoises auraient même décidé de subventionner l’électricité dédiée à la 5G. (…) » > Reporterre • https://reporterre.net/5G-un-ogre-energetique-en-puissance
  • Comment le béton a homogénéisé le monde : « Dans « Béton, arme de construction massive du capitalisme », Anselm Jappe livre une critique implacable du béton, incarnation de la logique capitaliste, mais aussi — et peut-être avant tout — de l’architecture moderne et de l’urbanisme contemporain. » > Reporterre * https://reporterre.net/Comment-le-beton-a-homogeneise-le-monde

::: Covid-19 & Mascarade autoritaire pseudo-sanitaire & solidarités :::

  • Solidarités • Des légumes, de l’aide alimentaire, des livres et des causeries • Bibliothèque La Rétive : « A partir du mardi 24 novembre, de 17H à 19H, la bibliothèque La Rétive à Alès reprend ses diverses permanences hebdomadaires, les mardi et jeudi, ainsi que le samedi de 15H à 17H. Inspirez, respirez, conspirez, il y aura des distribution de légumes, de l’aide alimentaire, des emprunts de livres et un brin de causerie… P.-S. laretive-at-riseup.net – https://laretive.info * 42 rue du faubourg d’Auvergne > via Mille-Babords • https://www.millebabords.org/spip.php?article34891
  • Chili : Une lettre et un dessin de Mónica Caballero, contre l’isolement : « La prison est le seul endroit où le pouvoir peut se manifester à l’état nu dans ses dimensions les plus excessives, et se justifier comme pouvoir moral. » Michel Foucault • « Au fur et à mesure que les mesures restrictives prises par l’État pour empêcher la propagation du virus du Covid-19 sont supprimées, les temples de la consommation s’ouvrent : le flux du commerce ne s’arrête pas. Pendant que des centaines (ou peut-être des milliers) de personnes remplissent les grands magasins pour satisfaire leur soif d’acheter des marchandises, dans les prisons chiliennes on continue à interdire aux prisonnier.e.s de recevoir la visite de leurs proches. § Le fait que les prisonnier.e.s puissent voir leurs amis et leurs parents en personne est sans importance pour l’économie, parce que les détenu.e.s ne produisent rien, du coup elles/ils ne génèrent aucune plus-value et leur capacité de consommation ne change pas s’ils/elles sont plus ou moins isolé.e.s. Les puissants n’ont pas pris la peine de mettre en place les conditions pour une reprise des visites dans les prisons, car cela ne leur profite d’aucune façon. Le coronavirus a porté avec soi des mesures de contrôle et d’isolement plus nombreuses et plus efficaces pour l’ensemble de la population, les prisons ne font pas exception. Le contrôle et l’isolement font partie des formes fondamentales de la prison, qui, à son tour, serait la principale structure de punition. (…) » > Attaque https://bit.ly/364yhaF • Publicacion Refractario https://bit.ly/2KA1Us4
  • Chine : quand l’intervention de l’État sauve l’ « économie » mais pas vous : « La réponse de la Chine à la pandémie a fortement tranché avec celle de Trump, avec une réponse de santé publique beaucoup plus forte en Chine mais peu d’aide pour les plus pauvres. Les réponses des deux pays à la crise montrent qu’un État fort n’est pas en contradiction avec le néolibéralisme, mais qu’il en est plutôt un élément clé. » > Thanos Moraitis et Yuning Shi, contretemps.eu, REVUE DE CRITIQUE COMMUNISTE • https://www.contretemps.eu/chine-economie-covid-intervention-etat/
  • Crise sanitaire et répression pénale : 3 témoignages de prisonniers au CRA de Marseille : « En pleine crise sanitaire, les prisonniers du CRA de Marseille dénoncent ne recevoir strictement aucun soin – qu’il s’agisse ou non de covid. C’est pourtant sous le prétexte de mesures sanitaires qu’on ne leur permet plus de se défendre face à un juge. Dans un contexte où les expulsions sont relativement moins fréquentes du fait de la fermeture des frontières, les poursuites au pénal et l’enfermement prévalent dans l’arsenal des mesures répressives des autorités. § Témoignage 1. « Quand c’est pas la police qui a appelé, les pompiers ils viennent pas. »Ou comment ne pas soigner les prisonniers, ni lutter contre la propagation du coronavirus (…) » > mars-infos.org • https://mars-infos.org/crise-sanitaire-et-repression-5446
  • L’Egregore du 23 novembre 2020 [Radio] : Quelle politique de santé à l’hôpital ? « Nous commencerons avec une infirmière et deux aides soignants du groupe hospitalier du Havre, qui nous parlerons des conséquences des politiques de santé mené depuis plusieurs années et de la situation de leur hôpital. Que se passe t-il a l’hôpital de Foix ? L’hôpital de Foix est tellement saturé qu’il délègue… au tribunal ! (…) » > OCL Reims, oclibertaire.lautre.net • http://www.oclibertaire.lautre.net/spip.php?article2455
  • COVID-19 & Services à la personne : la lenteur et le mépris… : « La gestion de la crise sanitaire est calamiteuse et particulièrement méprisante pour les travailleurs.euses des « services à la personne » : manque d’informations et de protections pour la 1ère vague, prime COVID-19 qui n’est toujours pas versée pour tous.tes ou de manière inégalitaire, alors que la 2ème vague est là… Cela montre la nécessité de se regrouper et de revendiquer collectivement pour la revalorisation de nos métiers, de nos statuts et de nos droits ! (…) » > cnt-so.org • http://www.cnt-so.org/COVID-19-Services-a-la-personne-la

::: Luttes logement, squats, anti-expulsions, anti-gentrification :::

  • Villeurbanne : le Collectif Solidarités Cusset ouvre un squat rue de l’Égalité • « Nous, Collectif Solidarités Cusset, avons occupé depuis le mercredi 18 novembre un bâtiment vacant au 4-6 rue de l’Egalité à Villeurbanne. Nous sommes un collectif de quartier réunissant des habitant·es de Cusset. Depuis le premier confinement, nous avons décidé de nous organiser collectivement face à la situation sanitaire et sociale afin de proposer une solidarité concrète et populaire avec les plus précaires : étudiant·es, chômeur·euses, sans-papiers, travailleur·euses, familles nombreuses, retraité.es…§ Durant 4 mois, nous avons tenté d’apporter notre contribution pour parer à l’urgence alimentaire et sanitaire par la distribution de denrées alimentaires et de produits d’hygiène sous la forme d’un marché gratuit, avec le soutien de plusieurs associations villeurbannaises. Sur ces 4 mois, deux fois par semaine, nous tenions ces distributions, et c’est plus de 80 familles et personnes isolées que nous aidions.Fort.es de cette expérience et des liens multiples que nous avons tissés, nous nous sommes remobilisé.es au début de ce deuxième confinement, notamment à travers l’organisation de maraudes. Celles-ci nous ont permis de constater que nos moyens n’étaient pas à la hauteur de la grande précarité dans laquelle se trouvaient de trop nombreuses personnes, en particulier celles qui n’avaient pas de logement.C’est pourquoi nous avons décidé d’occuper un bâtiment vide depuis de nombreuses années situé au 4-6, rue de l’égalité, à Villeurbanne. Cette occupation s’inscrit pleinement dans la continuité de nos actions antérieures, tout en permettant d’élargir l’éventail de nos activités. (…) » > [Squat!net] • https://fr.squat.net/2020/11/26/villeurbanne-le-collectif-solidarites-cusset-ouvre-un-squat-rue-de-legalite/
  • Bagnolet-Montreuil (93): parution de « L’En-Ville » n°3 • « Le n°3 de L’En-Ville a été édité par le Collectif Prenons la ville en mai 2020 dans la banlieue est de Paris, mis en ligne sur infokiosques.net depuis fin septembre. Sous-titré « Récits de transformations urbaines sur Montreuil et Bagnolet », ce numéro de L’En-Ville concerne la période qui va de janvier 2016 à mai 2020.Sommaire : – Edito – La rue interdite aux pauvres – Nouvelles lubies pour mieux dégager – Lutter pour habiter – Les Baras toujours là ! – Projets à combattre – Docu-graphie critique. Comme le n°1 et le n°2, le n°3 de L’En-Ville est disponible en PDF sur infokiosques.net (ainsi qu’en version lisible directement sur écran). Contact: degage-onamenage@@@riseup.net  » > [Squat!net] • https://fr.squat.net/2020/11/26/bagnolet-montreuil-93-parution-de-l-en-ville-n3/
  • Appel à soutien – Contre la fermeture de La Chouette à Bourg en Bresse ! : « Nous occupons depuis fin août une maison abandonnée à Bourg en Bresse, rebaptisée Maison de l’Écologie et de la Décroissance, devenue au fil du temps « La Chouette », c’est plus court et plus sympa ! La maison appartient depuis plusieurs années à un bailleur social. (…) Notre expulsion a été réclamée en justice et nous plaiderons le 3 décembre. Si vous souhaitez nous soutenir pour cette audience, vous pouvez signer et faire tourner notre pétition contre l’expulsion : https://www.mesopinions.com/petition/social/soutien-projet-maison-ecologie-decroissance-contre/116524 ; Notre site internet, sur lequel vous pouvez vous inscrire à notre lettre d’infos envoyée chaque semaine : http://maisonecologie01.fr ; N’hésitez pas à passer nous voir, pour vous poser et / ou discuter, boire un café, lire un bouquin, fouiller dans la gratuiterie ou encore proposer des idées d’ateliers, événements etc. Le lieu est ouvert à toutes et tous, du mardi au dimanche de 10h à 19h (enfin, sera rouvert à ces horaires dès la fin du confinement). Vous êtes les bienvenu-e-s !! » > rebellyon.info • https://rebellyon.info/Appel-a-soutien-Contre-la-fermeture-de-La-22749
  • Grenoble • Réouverture de la Cyclique vendredi 4 décembre sur rendez-vous : «  La permanence de la Cyclique, atelier participatif et solidaire de réparation de vélo en mixité choisie pour femmes, trans et intergenres réouvre ses portes vendredi 4 décembre de 16h à 20h chez Un p’tit vélo dans la tête, au 5bis rue de Londres 38000 Grenoble.Attention, pour accéder à l’atelier, vous devez prendre rendez-vous et seulement pour des réparations.Les rendez-vous doivent être demandés par courriel à Un p’tit vélo dans la tête. La procédure de prise de rendez-vous et des informations détaillées sont disponibles sur le site Internet du p’tit vélo, ici : http://www.ptitvelo.net. N’oubliez pas d’indiquer que c’est pour la Cyclique !Merci de vous y référer avant toute prise de contact (téléphonique, mail, en personne etc.).Que votre pédalage soit le plus soyeux possible !  » (…) > cric-grenoble.info • https://cric-grenoble.info/infos-locales/article/reouverture-de-la-cyclique-vendredi-4-decembre-sur-rendez-vous-1892
  • Grenoble • Justice pour les mal-logéEs : « Pour faire valoir leur droit à un logement décent, stable, adapté, accessible, choisi et bon marché, des mal-logéEs passent aujourd’hui jeudi 26 novembre devant la justice à Grenoble. Une banderole a été déployé devant le Tribunal d’instance.Qu’ils attaquent leur bailleur ou qu’ils se défendent, dans le parc public ou privé, le DAL 38 est entièrement à leur côté, pour les soutenir et faire connaître leurs luttes essentielles : • droit à un logement décent et adapté pour les locataires mal logéEs, qui vivent depuis des années dans l’insalubrité, les manquements à l’hygiène, les équipements défaillants…(…) • Refus de toutes les expulsions. (…) Pendant ce temps, les expulsions illégales se poursuivent car malgré la circulaire de la Ministre du logement datée du 17 octobre, rappelant aux Préfets « Pas d’expulsion locative avec concours de la force publique sans solution de logement ou d’hébergement », les pressions se renforcent sur les locataires, avec passages d’huissiers et menaces d’expulsions, jusqu’aux coups de force musclés et sans jugements dans le locatif privé ou dans les squats laissant les habitantEs à la rue… » (…) > cric-grenoble.info • https://cric-grenoble.info/infos-locales/article/justice-pour-les-mal-logees-1888

::: Néocolonialisme, françafrique, rapports nord-sud et impérialismes, dettes odieuses :::

  • « G20 : la solution de la dette » : « Ce week-end (21-22 novembre 2020, ndlr), le sommet des dirigeants du G20 a lieu – pas physiquement bien sûr, mais par liaison vidéo. Fièrement hébergés par l’Arabie saoudite, ce bastion de la démocratie et des droits civils, les dirigeants du G20 se concentrent sur l’impact sur l’économie mondiale de la pandémie du Covid-19. (…) Au lieu de cela, le G20 acceptera de prolonger le plan de report de paiement ISSD, mais n’annulera aucune dette. Il n’acceptera probablement même pas d’élargir le fonds de DTS. Au lieu de cela, il espère simplement se débrouiller aux dépens des pays pauvres et de leur population ; et du travail dans le monde. » … > Blog de Michael Roberts https://bit.ly/39psVbY via Anti-K https://www.anti-k.org/2020/11/25/g20-la-solution-de-la-dette/ & le CADTM https://www.cadtm.org/G20-la-solution-de-la-dette :  » Michael Roberts a travaillé comme économiste à la Cité de Londres (La City) pendant plus de 30 ans. Il est l’auteur de plusieurs livres sur l’économie mondiale dont The Great Recession, The Long Depression and World in Crisis.(…) « 
  • Génocide des Tutsi : Encombrantes archives : «  Un officier français révèle qu’en 1998 des documents sur Bisesero ont été dissimulés aux députés de la Mission d’information parlementaire (MIP). Les rares archives de l’Elysée déclassifiées en 2015 sont toujours inaccessibles aux chercheurs et aux citoyens… Qui a peur de la vérité sur la politique menée par la France au Rwanda ? § Bisesero… Ce nom renvoie à l’un des plus grands massacres du génocide des Tutsi, perpétré les 13 et 14 mai 1994 : plusieurs dizaines de milliers de morts. Les survivants dispersés dans les montagnes, traqués quotidiennement, voient arriver les militaires de l’opération Turquoise, le 27 juin 1994. Un groupe va à la rencontre du petit détachement du lieutenant-colonel Duval et implore la protection française. Duval conseille aux survivants de retourner se cacher et promet de revenir. Il rend compte à sa hiérarchie le jour même. Mais trois jours se passent et plus d’un millier de ces Tutsi sont exterminés sans être secourus. Ils le seront le 30 juin seulement, à l’initiative de gendarmes du GIGN et de militaires du 13ème Régiment de Dragons Parachutistes (13ème RDP), qui, pour ce faire, outrepasseront leurs ordres. § Des documents dissimulés aux députés. » (…) > via survie.org • Survie • https://survie.org/billets-d-afrique/2016/257-mai-2016/article/genocide-des-tutsi-encombrantes-archives • rédigé le 10 mai 2016 (mis en ligne le 25 novembre 2020) – François Graner, Raphaël Doridant
  • States: facebook, thanksgiving, Souvenir Amérindien et action directe. => Un militant indigène fait face à 10 ans de prison pour des commentaires sur Facebook : « Loren Reed, un homme basé à Diné, en Arizona, risque jusqu’à 10 ans de prison pour avoir fait des commentaires privés sur un chat de média social. » > Perilous Chronicle, It’s Going Down • https://itsgoingdown.org/indigenous-activist-faces-10-years-for-facebook-comments/ /// Les actions anticoloniales marquent la fête de Thanksgiving : « Les actions anticoloniales ont marqué cette année le jour dit de Thanksgiving, un jour férié qui est né des colons célébrant les massacres des autochtones : Les massacres sont devenus de plus en plus frénétiques, des fêtes de remerciement étant organisées après chaque massacre réussi. George Washington a finalement suggéré de ne réserver qu’un seul jour de Thanksgiving par an au lieu de célébrer chaque massacre. Plus tard, Abraham Lincoln décréta que le jour de Thanksgiving serait un jour férié national légal pendant la guerre civile – le même jour, il ordonna aux troupes de marcher contre les Sioux affamés du Minnesota. À Portland, Chicago et Minneapolis, des statues coloniales ont été défigurées avec des slogans anticoloniaux et abattues (ou, dans le cas de Chicago, une tentative a été faite). Toujours à Portland, OR, plusieurs banques ont vu leurs fenêtres brisées et leurs murs peints avec des slogans anticoloniaux. Dans plusieurs villes américaines, des banderoles ont été larguées en solidarité avec Loren Reed, un indigène qui risque jusqu’à dix ans de prison pour avoir publié sur Facebook des commentaires sur des manifestations contre les violences policières. Pendant ce temps, à Chicago, les gens sont descendus dans la rue pour s’opposer à la foule de plus en plus réduite des partisans de Trump et des groupes d’extrême droite qui sont venus soutenir un rassemblement « Stop the Steal ». À Flagstaff, en Arizona, un événement d’entraide indigène a été organisé. Enfin, dans tout le Canada, des blocus et des actions ont été organisés dans plusieurs villes en solidarité avec les luttes indigènes de première ligne. Action directe anticoloniale : À Portland, dans l’Oregon, des statues ont été renversées et graffitées de slogans anticoloniaux. Les fenêtres de diverses banques ont également été brisées et des slogans anti-pipeline et anticoloniaux ont été écrits. (…) » > It’s Going Down • https://itsgoingdown.org/anti-colonial-actions-mark-thanksgiving-holiday/

::: Analyses, dossiers, débats, appels :::

  • « Si tout s’accélère contre nous, c’est qu’ils sont morts de trouille » * « On aura beau dire tous les trois jours que c’est de pire en pire sur tous les points et que ça va de plus en plus loin, c’était prévisible et on l’a vu venir en se sentant impuissants depuis longtemps. Sur fond d’autoritarisme sanitaire, de racisme d’état (islamophobie, chasse aux exilés et j’en passe), de politique ultra-sécuritaire et j’en passe aussi, ce glissement idéologique assumé vers l’extrême-droite est logique : tout l’arsenal vers l’autoritarisme est désormais en place et ça empirera probablement dans les mois ou les années à venir. La république assume dorénavant les valeurs sur lesquelles elle s’est construite, maintenant c’est à visage découvert. (…) Reste que si tout s’accélère contre nous, c’est aussi le cas contre eux : ces chiens sont morts de trouille et tenteront donc toujours d’avoir un temps d’avance en régnant par la terreur. … » > https://cerveauxnondisponibles.nethttps://bit.ly/3621Ycu
  • Christian Salmon : « Il faudrait retrouver la notion de guerre littéraire » : « En ce temps, les intellectuels progressistes algériens tombaient sous les balles. C’était en 1993 et une soixantaine d’écrivains lançaient un appel international afin de prendre en charge la protection des auteurs persécutés. Ainsi est né le Parlement international des écrivains, fondé par Christian Salmon — à sa tête, on comptait Derrida, Glissant, Rushdie ou encore Bourdieu. Il annoncera son auto-dissolution à l’occasion de ses 10 ans d’existence. Salmon a publié une quinzaine de livres. Son dernier, La Tyrannie des bouffons, questionne, au terme d’une enquête au long cours, le « pouvoir grotesque » qui va s’imposant aux quatre coins du monde — dit autrement : le triomphe de l’irrationalité sur fond de rationalité machinique. Délabrement démocratique, empire des mégadonnées et littérature de combat : rencontre avec l’écrivain et chercheur, aux côtés de la revue Ehko. » > Entretien inédit pour les sites de Ballast et d’Ehko • https://www.revue-ballast.fr/christian-salmon-il-faudrait-retrouver-la-notion-de-guerre-litteraire/
  • Antisémitisme : face à l’indulgence, l’intransigeance : «  Dans Les Empoisonneurs, Sébastien Fontenelle montre notamment comment les éditocrates réactionnaires minorent l’antisémitisme issu de leur rang, alors qu’ils mettent régulièrement en exergue celui exprimé par certains musulmans. Un autre avatar de l’islamophobie. » > paru dans CQFD n°191 (octobre 2020), rubrique Bouquin, par Jean-Baptiste Legars • http://cqfd-journal.org/Antisemitisme-face-a-l-indulgence
  • Quel merdier : « Je me suis souvent demandée dans quel monde on vit. Maintenant je me demande sans arrêt dans quel pays je vis. Amèrement je vois nos droits tomber en lambeaux, piétinés par une élite hors sol. Béatement je regarde se multiplier les atteintes aux droits des citoyen-ne-s. Il y a ces faits, qui nous agacent, nous révoltent, nous atteignent. Et puis il y a notre attitude face à cela. » (…) > labogue.info • https://labogue.info/spip.php?article877
  • One ear later : Retour sur l’emission avec Nabil Wakim sur son livre L’Arabe pour tous – Pourquoi ma langue est taboue en France : « Depuis l’autre coté de la Manche, Marion dans sa chronique rétroactive revient sur l’émission avec le journaliste Nabil Wakim que nous avions reçu à l’occasion de la sortie de son livre L’Arabe pour tous – Pourquoi ma langue est taboue en France publié aux éditions du seuil. » > LesOreillesLoinDuFront loldf.org • http://www.loldf.org/spip.php?article868 [écouter en complément : http://www.loldf.org/spip.php?article864 ]
  • Les anticapitalistes doivent être au premier rang de la lutte pour la liberté : « Dans la propagande de droite, un argument massue revient sans cesse : le socialisme serait l’ennemi naturel de la liberté individuelle. Or c’est exactement le contraire : les anticapitalistes travaillent à créer les conditions matérielles de vie, hors des restrictions imposées par le capitalisme, sans lesquelles les gens ne peuvent pas être vraiment libres. *** Le sujet de la liberté était régulièrement débattu lors de mes rencontres avec les étudiants au Pérou. Ils étaient très intéressés par la question suivante : « Le socialisme exige-t-il nécessairement l’abandon de la liberté individuelle ? » La droite, qui s’est appropriée le concept de liberté et l’utilise comme une arme dans la lutte de classes contre les anticapitalistes, répond bien sûr par l’affirmative. La subordination de l’individu au contrôle de l’État imposé par le socialisme ou le communisme serait-selon eux- une chose qu’il faut éviter à tout prix. § Ma réponse était que nous ne devrions pas abandonner l’idée de la liberté individuelle dans le cadre d’un projet socialiste émancipateur. J’ajoutais même que la réalisation de la liberté individuelle est, selon moi, un objectif central des projets d’émancipation. Mais à condition que ceux-ci appellent à la construction commune d’une société qui donne à chacun de nous l’opportunité de s’épanouir, de se réaliser en déployant toutes nos capacités. » (…) > David Harvey, in CONTRETEMPS Revue de critique communiste * https://www.contretemps.eu/anticapitalisme-liberte-harvey-socialisme-marx/

::: Détente & bonnes nouvelles :::

  • Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) : Pour garder ses jours fériés, mieux la colle que les négociations > « … Du côté de la mairie on fait le lien entre cet acte de malveillance et le mouvement social contre le retour aux 1 607 heures annuelles de travail pour les agents territoriaux de la ville: « Nous avions déjà eu les camions qui bloquaient la sortie de la cuisine centrale (…) » > Attaque • Le Journal de Saint-Denis • Voltage • https://bit.ly/2HJdKze
  • Tous les tizenfants •  » Le morceau de Polémix par lequel le scandale est arrivé. Sacem à rien de s’énerver ! Musique : Gu.  » > Publié le 8 mai 2006 : http://delphgabert.free.fr/polemix/tizenfants.mp3 #polemix&lavoixoff
  • Avis de tempêtes – bulletin anarchiste pour la guerre sociale n°35 (novembre 2020) vient de sortir : « Lors des manifestations ponctuelles de fin octobre en Espagne et en Italie, comme lors de celles devant les lycées ici, c’est au fond un mouvement défensif qui a servi de déclencheur, afin de réclamer à l’État des aides ou encore une gestion sanitaire de l’épidémie plus comme ceci et moins comme cela dans différents domaines (l’école, le travail, la police). Mais nous, nous qui voulons détruire ce monde avec l’école, le travail et la police, nous qui ne voulons ni revenir à la normalité antérieure ni l’appuyer vers une nouvelle toute aussi désastreuse ? Sommes nous à ce point chacun dépourvus de perspectives qui nous soient propres face une situation inédite qui nous dépasse ? Tenter de déstabiliser de façon imprévisible et en ordre dispersé un système lui-même déjà en pleine restructuration serait par exemple certainement une gageure un peu effrayante. Mais qui a dit que l’inconnu de la liberté pour lequel nous nous battons devait offrir des garanties rassurantes ? » > https://avisdetempetes.noblogs.org/files/2020/11/Avisdetempetes35.pdf • Pour lire tous les anciens numéros : avisdetempetes.noblogs.org
  • Montreuil-Bagnolet (93): tags en solidarité avec les anarchistes et antifascistes inculpé·e·s en Biélorussie : « En réponse à l’appel à une semaine de solidarité avec les anarchistes et les antifascistes inculpé·e·s, poursuivi·e·s et/ou emprisonné·e·s en Biélorussie, et pour donner de la visibilité aux perspectives révolutionnaires du soulèvement anti-Loukachenko, dans la semaine du 23 au 29 novembre 2020, nous avons écrit quelques mots sur les murs de Montreuil et de Bagnolet, dans la banlieue est de Paris : « Solidarité avec les anarchistes et les antifascistes inculpé·e·s en Biélorussie », « Loukachenko, Macron, Poutine, Johnson, el-Assad, Bolsonaro, Erdo?an, Trump, Biden, etc. : qu’ils dégagent tous ! », « De Minsk à Paris, vive la révolte et l’anarchie », « À bas l’État et ses flics. Vive la révolte ! », « Crève l’autorité ! Feu aux prisons », On en a même écrit un en français et en russe : « Ni Loukachenko ni personne, vive l’anarchie ». Des anarchistes » > nantes.indymedia.org • https://nantes.indymedia.org/articles/54078

::: Mémoire des luttes, histoire sociale, lectures et arpentages :::

  • Parution de  » Commune de Paris 1871 Toujours debout ! 2021″ (Éditions CNT-RP) : « Il y a 150 ans, la Commune de Paris. Aborder en 2021 la lutte sociale des Communards signifie pour les libertaires et syndicalistes révolutionnaires occuper un espace de lutte essentiel, celui de la mémoire, enjeu vital de la lutte de classe. Durant les 72 jours de ce printemps révolutionnaire de 1871 qui a vu le soulèvement du peuple parisien, mais également celui d’autres cités de l’hexagone, les capacités créatrices d’une classe ouvrière affranchie des tutelles patronales et étatiques se sont affirmées, révélées en pleine lumière, à la face du monde. 150 années plus tard ces 72 jours d’espérance, de combats, de douleurs, de joie, de sacrifices, d’héroïsme, alimentent toujours les réflexions, les analyses, les controverses. C’est donc une Commune vivante que la Fédération anarchiste, dont le groupe Commune de Paris, et les syndicats CNT de la région parisienne, ont choisi d’évoquer lors d’un colloque tenu les 23 et 24 janvier 2021 dans les locaux du Lycée autogéré de Paris (LAP). Aborder en 2021 la lutte sociale des Communards signifie pour les libertaires et syndicalistes révolutionnaires occuper un espace de lutte essentiel, celui de la mémoire, enjeu vital de la lutte de classe. Nous souhaitons que cette initiative donne au plus grand nombre la volonté de prouver qu’un autre futur est possible : Vive la Commune ! (…) » > Confédération nationale du travail • http://www.cnt-f.org/urp/editions-cnt-rp/toujours-debout
  • 𝑳𝒆𝒔 𝒓𝒆́𝒖𝒏𝒊𝒐𝒏𝒔 𝒂𝒏𝒂𝒓𝒄𝒉𝒊𝒔𝒕𝒆𝒔 𝒄𝒉𝒆𝒛 𝒍𝒆 𝒑𝒆̀𝒓𝒆 𝑹𝒐𝒖𝒔𝒔𝒆𝒂𝒖, 𝒎𝒂𝒓𝒄𝒉𝒂𝒏𝒅 𝒅𝒆 𝒗𝒊𝒏𝒔 𝒂𝒖 131, 𝒓𝒖𝒆 𝑺𝒂𝒊𝒏𝒕-𝑴𝒂𝒓𝒕𝒊𝒏 𝒂̀ 𝑷𝒂𝒓𝒊𝒔, 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒂𝒏𝒏𝒆́𝒆𝒔 1880 > https://anarchiv.wordpress.com/2020/11/26/le-pere-rousseau/
  • IL Y A 13 ANS JOUR POUR JOUR : UN LYCÉEN DE 16 ANS MUTILÉ PAR UN TIR DE LBD À NANTES : « – Histoire locale : l’expérimentation du LBD dans notre ville – L’affiche qui se trouve en photo dénonce l’usage des Lanceurs de Balles de Défense, elle a été aperçue devant le rectorat de Nantes aujourd’hui. Et pour cause, il y a 13 ans jour pour jour, c’est précisément à cet endroit qu’un lycéen nantais a perdu un œil. C’est le premier mutilé d’une longue série, par un tir de LBD, en France.(…) » > Nantes Révoltée • https://www.nantes-revoltee.com/il-y-a-13-ans-jour-pour-jour-un-lyceen-de-16-ans-mutile-par-un-tir-de-lbd-a-nantes/
  • A lire : La vie brûle, de Jean-Claude Leroy : « Récit de la révolution égyptienne de 2011 par un écrivain rennais – Le lundi 16 novembre, près de dix ans après le début de la révolution égyptienne qui mit fin au règne de Moubarak, les éditions Lunatique ont publié La vie brûle. L’ouvrage est un roman, issu de plusieurs voyages en Egypte, dont un séjour durant la séquence révolutionnaire de l’hiver 2011. Son auteur, Jean-Claude Leroy, est romancier, poète et essayiste. Il réside à Rennes, et a notamment écrit une nouvelle faisant écho à la mort de Babacar Gueye, tué par un policier à Maurepas [1]. § Le personnage principal de La vie brûle est un vrai-faux touriste, vagabondant au cœur de la révolte d’un peuple. Il en fait la description au fur et à mesure de l’évolution des événements et de ses discussions avec les Egyptiens rencontrés, qu’il s’agisse d’une dame âgée se réjouissant de voir le pouvoir enfin ébranlé, de jeunes manifestants pris par la révolte, ou de poètes rencontrés à l’hôtel … Parallèlement, les amis français du narrateur, pour certains spécialistes de l’Egypte, n’imaginent pas une transition qui ne serait pas assurée par les militaires. La suite des événements leur donnera malheureusement raison. (…) » > expansive.info • https://expansive.info/A-lire-La-vie-brule-de-Jean-Claude-Leroy-2488
  • Revue Géocarrefour – Appel à contribution : Actualités de la pensée anarchiste en géographie : «  Le Réseau des Géographes Libertaires (RGL) coordonne un numéro thématique de la revue Géocarrefour, intitulé « Actualités de la pensée anarchiste en géographie ». Le RGL souhaite que ce numéro soit formé d’articles scientifiques mais également de travaux et réflexions militantes, considérant que les milieux académiques et militants doivent renforcer leurs liens dans la lutte contre les dominations et contre le système capitaliste. Voici le lien vers l’appel à articles : https://journals.openedition.org/geocarrefour/16083 ; Les articles sont attendus pour le 15 Juin 2021. Les auteur.es peuvent contacter le Réseau des géographes libertaires à l’adresse suivante : numerorgl@riseup.net pour signaler leur intérêt et poser toute question en lien avec le texte de l’appel. La particularité du numéro envisagé est qu’il sera entièrement anonyme. Solidairement, Le Réseau des géographes libertaires  » (…) > rebellyon.info • https://rebellyon.info/Appel-a-articles-Actualites-de-la-pensee-22745
  • L’incroyable histoire de l’Encyclopédie anarchiste : « Quatre tomes, plus de 1600 entrées, 2893 pages… Et ce n’était censé être que le début d’un projet encore plus vaste ! Mais pourtant qui connaît encore aujourd’hui l’existence d’une encyclopédie anarchiste ? Certainement pas assez de monde en tout cas, au regard de l’œuvre accomplie et de la richesse de cette ressource pour les militant-e-s, universitaires et chercheurs/ses en tout genre s’intéressant au mouvement libertaire.Alors c’est quoi cette encyclopédie anarchiste ? D’abord un projet d’une ambition démesurée, la volonté de regrouper au sein d’un même ouvrage « toutes les connaissances que peut et doit posséder un militant révolutionnaire » [1] . Théories politiques donc bien évidemment, mais aussi sciences, arts, culture, vie quotidienne… Un très vaste éventail de sujets y est abordé, toujours avec la volonté d’y apporter un point de vue libertaire. L’ensemble constitue également une véritable œuvre éducative, l’effort de vulgarisation étant souvent palpable autour de thématiques parfois complexes. » (…) > paris-luttes.info • https://paris-luttes.info/l-encyclopedie-anarchiste-9159
  • 🔥 Souffler sur les braises • Pétroleuses un jour, pétroleuses toujours 🏴 : « La légende de la « pétroleuse » a été inventée durant la Commune de Paris pour stigmatiser les femmes combattantes, mais aussi toutes celles qui n’entraient pas dans l’imaginaire étriqué de ce que devait être une femme. La pratique de stigmatisation n’a pas changé, mais l’expression « pétroleuse » désigne aujourd’hui le courage des femmes. Voilà que la fake news s’est retournée contre ses inventeurs.  » (…) > Paru dans CQFD n°178 (juillet-août 2019), par Samantha Lavergnolle • http://cqfd-journal.org/Petroleuses-un-jour-petroleuses
  • 25 novembre 1957 • Naissance de Monte Melkonian, militant révolutionnaire arménien : « Monte Melkonian est né le 25 novembre 1957 à Visalia en Californie. Enfant, il voyage pendant une année avec ses parents en Europe puis en Arménie occidentale. Jeune homme, Monte décide de quitter définitivement sa Californie natale pour l’Iran, puis pour un Liban en pleine guerre civile. § Là-bas, il participe pendant deux ans aux actions d’auto-défense de Bourj Hammoud (quartier arménien de Beyrouth créé sur le camp de réfugiés des survivants du génocide des Arméniens) alors menacé par la mouvance extrémiste des phalanges libanaises et par des milices maronites. C’est au Liban qu’il rencontre sa future épouse, Séta, elle-même militante de la lutte d’émancipation arménienne. § Durant cette période, il se rapproche des groupes armés marxistes de la diaspora arménienne. Il rejoint ainsi l’ASALA (Armée Secrète Arménienne de Libération de l’Arménie) dont il devient très vite l’une des figures clef. Il y mène les tentatives d’assassinat sur les ambassadeurs de Turquie en Italie et en Grèce. Il est l’architecte du plan d’assassinat du consul de Turquie à Genève. C’est lui qui entraîne le commando Van, qui occupe le consulat de Turquie à Paris en septembre 1981. (…)  » > ACTA | https://acta.zone/25-novembre-1957-naissance-de-monte-melkonian-militant-revolutionnaire-armenien

::: « le son & l’image en + » :::

  • Lance L’Ame • CONTRE L’IMPUNITÉ POLICIÈRE : « Merci de diffuser au maximum ce son roots contre la police avec une Bonn collection d’exactions policières, Pour résister à la Dictature En Marche, partageons tant qu’on peut les images de leur ignominie » > https://youtu.be/BJZG1CBLKtE
  • Radio Pirate, une aventure collective et confinée : «  Depuis le reconfinement, Radio Pirate émet tous les soirs sur les ondes de Youtube et Twitch. Un seul objectif : créer du lien social et rompre avec l’isolement. Rencontre avec Marlene, 22 ans, l’une des matelot·es ayant rejoint cette odyssée radiophonique. (…) « On avait tous plus ou moins la même idée en tête : diffuser des formats courts, en direct, qui soient ré écoutables. Et surtout donner la parole, de donner de la voix et surtout de rompre l’isolement de ce deuxième confinement », déclare la jeune femme. § Militer malgré l’interdiction de sortir : « On est des gens confiné·es, et malgré tout, on ne s’arrête pas de vivre, on ne s’arrête pas de penser ». (…) De nombreux thèmes sont abordés : féminisme, antiracisme ou encore conditions de travail. « Ce sont des sujets qui ne sont pas forcément abordés sur les radios mainstreams. On donne aussi la parole aux travailleurs et travailleuses sur leurs conditions de travail », détaille Marlene. Les pirates traitent aussi de sujets plus légers : recommandations de séries, de podcasts, de jeux de société. § Une organisation auto-gérée. Pour son lancement, Radio Pirate a rencontré quelques difficultés techniques. (…)  » > Marion Pépin • https://radioparleur.net/2020/11/24/radio-pirate-une-aventure-collective-et-confinee/
  • L’Hebdo Parleur joue la carte de la sécurité globale • Floutage de gueule – S03E07 : « La Macronie installe-t-elle tout ce qu’il faut pour un régime autoritaire ? Les ambitieux fascistoïdes n’auront-ils qu’à s’installer dans le fauteuil présidentiel pour instaurer une dictature ? C’est une bien une audacieuse pensée que voilà, alors que la loi sur la sécurité globale, (vaguement) discutée, a été adoptée en première lecture à l’Assemblée lundi dernier. Un texte qui n’existe, à en croire les ministres, que pour notre sécurité à tous et toutes … Nous irons voir d’un peu plus près, dans cet Hebdo, qui est ce fameux « tous » qu’il s’agit de bien protéger … surtout du regard et des caméras. Certainement pas les journalistes, qui, elle et eux, ont surtout gagné le droit de se faire filmer sous toutes les coutures par les drones de la police. Quand aux autres, iels continuent de se faire tabasse activement. Bref, ça roule. En résumé : Un zapping de l’actu spécial « liberté de la presse », pour un Hebdo Parleur sur la sécurité globale / Le documentaire exclusif : Kitty Von Der Layen va en manif pour la première fois / Le temps du débat : sport et politique au pays du patinage sur panier de crabes » > from Radio Parleur • by Violette Voldoire • https://radioparleur.net/2020/11/27/hebdo-parleur-securite-globale-s03e07/

::: Agenda des luttes, rdv, évènements :::

  • Nouvelle manifestation samedi 28 novembre contre la Loi Sécurité Globale à Montpellier : « …La manifestation de ce samedi 28 novembre se tiendra à 11H au départ de la Mairie de Montpellier, et se rendra à nouveau dans le centre-ville non sans passer devant l’Hôtel de Police. » > lamuledupape.com • https://bit.ly/3nPZyng
  • Cerveaux non disponibles · Retrait ! Plein de RDV… Et ce n’est qu’un aperçu ! > https://bit.ly/2JaxlIQ
  • CE SAMEDI À 14:00 – Marche des libertés contre les lois liberticides – Place de la République (Paris) · https://bit.ly/3m6YB9z
  • SAINT-NAZAIRE : PROCES D’UN MILITANT DU VILLAGE DU PEUPLE DEMAIN JEUDI • AUJOURD’HUI À 14:00 • Relaxe pour Sully ! Palais De Justice De Saint Nazaire • «  (…) Nous appelons celles et ceux qui veulent lui manifester leur soutien à se rassembler à l’extérieur du Tribunal de Grande Instance de Saint-Nazaire ce jour. Sully aura déjà fait 1 mois de détention ferme à l’issue de son arrestation. 1 mois pour « rébellion », face à 300 gendarmes suréquipés (sic !). 1 mois ferme après avoir été pendu à une pelleteuse, à demi-conscient, devant les caméras. L’arrogance du pouvoir à dominer et humilier toutes formes de contestation, même les plus pacifiques est incroyable ! Sully n’aura qu’un soutien : celui que nous saurons lui manifester. Le tort fait à un militant de la cause est un tort fait à tous. Si nous restons inactifs face à de tels comportements des forces de police, c’est un boulevard qui s’ouvre pour l’instauration d’un régime de terreur policière et judiciaire. Sully doit être libéré sans délais ! Malgré les conditions difficiles actuelles, nous nous devons d’être là pour le soutenir et l’accueillir à sa sortie. Solidarité avec tous les défenseurs du vivant !” > Nantes Révoltée • https://bit.ly/3mapklL • evnt fb : https://www.facebook.com/events/919097285289952/
  • 28 novembre : Contre la politique sécuritaire et la loi de « Sécurité globale » * samedi à 15:00 • Place de la Liberté (Brest) Organisé par Ligue des Droits de l’Homme du Finistère , CNT Interpro-Brest , Visa29 , Solidaires 29 , Union Communiste Libertaire Brest , Brest Insoumise , EELV Brest > https://bit.ly/37cRsyf
  • LES RENDEZ VOUS DU WEEK-END [Nantes, Rennes et environs] ! • Vendredi 27 novembre, à Nantes : Contre la « loi de sécurité globale » , soyons nombreu.x.ses ! Pour nos libertés, contre la mutation autoritaire et sécuritaire de l’Etat policier, descendons en nombre dans la rue ! Rendez-vous à 17H30, Préfecture. • Samedi 28 novembre, à Rennes : Contre la « loi de sécurité globale » manifestation régionale à l’appel du Club de la Presse de Bretagne et de la coordination nationale (syndicats de journalistes, représentants de photographes et associations de défense des droits humains). Rendez-vous à 11h, Place de la République • Samedi 28 novembre : contre Amazon. Le géant de la vente en ligne compte installer un entrepôt gigantesque au sud de Nantes, à Montbert. Mobilisons nous contre le projet pour empêcher cette implantation monstrueuse, destructrice et anti-sociale ! Rendez-vous à 14H samedi à Montbert, lieu-dit le Butay, rond-point du château d’eau. > https://www.nantes-revoltee.com/les-rendez-vous-du-week-end/
  • Rassemblement en hommage à Babacar Gueye : Ce Samedi 5 décembre, nous serons réunis dans Maurepas pour la 5e commémoration de la mort de Babacar et demander la mise en inculpation des responsables de sa mort. Nous partageons tous et toutes la même détermination, donc tant que nous n’aurons pas tous et toutes la JUSTICE, vous n’aurez pas la PAIX. § Dans la lutte menée par Awaa Gueye de nouveaux éléments juridiques rendent possible l’ouverture d’une procédure à l’encontre des responsables de la mort de Babacar. Comme chaque année, elle appelle à un rassemblement pour honorer la mémoire de son petit frère Babacar et rendre public les circonstances réelles de son décès. A nous de répondre à son appel par notre présence pour soutenir Awa dans sa lutte contre la police et la justice et pour que l’histoire de Babacar ne tombe pas dans l’oubli le samedi 5 décembre à 14h à Rennes. § Depuis 5 ans, Awa lutte pour obtenir la vérité sur sa mort et exposer au grand jour les mensonges des policiers. Son acharnement a permis de mettre en lumière de nouveaux éléments remettant en cause la thèse de la légitime défense avancée par le policer de la BAC qui a tiré 5 balles sur Babacar, dans la nuit du 3 décembre 2015. (…) A la suite de la reconstitution des faits, le 27 septembre dernier, le parquet a indiqué que l’enquête « sera clôturée dans les prochaines semaines. ». Mais la sœur de Babacar ne veut pas en rester la ! (…)  » > via expansive.info • https://expansive.info/Rassemblement-en-hommage-a-Babacar-Gueye-2496 • Collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye : https://www.facebook.com/justiceetveritepourbabacar/
  • 🔴 NANTES CONTRE LEUR « SÉCURITÉ GLOBALE » : CE VENDREDI, 17H30, PRÉFECTURE ! : «  L’étau se resserre. Les libertés fondent comme la banquise, et leurs violences nous consument. Se battre est vital, ici et maintenant. Contre leur « loi de sécurité globale », contre leur Etat policier, pour nos libertés : soyons des milliers demain vendredi, 17H30, devant la Préfecture de Nantes ! Faites tourner au maximum ! » > Nantes Révoltée • http://bit.ly/3q6rENd
  • Conseils en manif (novembre 2019) : « Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice… réduisons les risques !Quelques conseils…… : AVANT LA MANIF, PENDANT LA MANIF, EN CAS DE GARDE À VUE, APRÈS LA MANIF, Pour approfondir » > paris-luttes.info • https://paris-luttes.info/conseils-en-manif-septembre-2019-5083
  • Procès le 4 décembre : deux solidaires poursuivis par la justice : « Le 19 novembre 2020, à Montgenevre, deux solidaires ont été interpellés lors d’une maraude de l’unité mobile de mise à l’abri (UMMA), organisée par Medecins Du Monde et Tous Migrants alors qu’ils étaient en train de porter assistance à une famille composée de deux enfants mineurs, de 10 et 14 ans, d’une femme enceinte d’environ huit mois et de son mari.Placés en garde à vue pendant 24 h, pendant que la famille se faisait refouler pour la deuxième fois en Italie, ils sont ressortis avec une convocation devant le tribunal de Gap le 4 décembre, soit deux semaines seulement après les faits. Ils sont poursuivi pour « aide à l’entrée, la circulation ou le séjour irrégulier d’étrangers en situation irrégulière en leur faisant franchir la frontière pédestrement » pour une maraude pourtant effectuée en France dans le cadre du protocole d’intervention de l’UMMA.Cette situation n’est malheureusement plus surprenante à la frontière franco-italienne où depuis 5 ans la chasse à l’homme de couleur et les refoulements illégaux font le quotidien. Les violences policières [sont avérées https://www.bastamag.net/police-racket-violence-sur-mineur-detournement-de-fonds-publics-refugies-proces-PAF-Montgenevre%5D, les courses poursuites meurtrières.Ces réalités sont bien loin d’être anecdotiques, nous comptons aujourd’hui cinq personnes exilées décédées « accidentellement » sur les chemins rejoignant le Briançonnais. Plusieurs centaines d’autres ayant nécessité un passage aux urgences, beaucoup d’entre elles présentant des blessures ou traumatismes parfois irréversibles directement liés au passage de la frontière.(…) » > mars-infos.org • https://mars-infos.org/proces-le-4-decembre-deux-5457
  • Manifestation samedi 5 décembre en hommage à Zineb : «  Rendre hommage, c’est aussi continuer le combat !Samedi 14h départ de la Plaine pour la manifestation. Programme du week-end de lutte contre le racisme d’état et les violences policières : Vendredi 4 décembre 18h : concert /open mic + infokiosk (brochure, fanzines..) Samedi 5 décembre 11h : bouffe, discussions, tables de presse et bouquins………………..14h : départ de la Plaine pour la manifestation. » > mars-infos.org • https://mars-infos.org/manifestation-samedi-5-decembre-en-5444
  • Grève et Manifestation des AED du 1er Décembre 2020 : « Le collectif des AED du 83 appelle tou.te.s les AED à faire grève et à manifester le 1er Décembre 2020. Il s’agit de faire bouger les choses et de changer nos conditions de travail.RDV le mardi 1er Décembre à 11H – devant la DSDEN (inspection académique) rue Montebello à ToulonNous faisons grève pour en finir avec des conditions de travail inacceptable. La précarité, le manque de reconnaissance, l’incertitude, les pressions de la hiérarchie est le lot quotidien des AED. Tou.te.s les personnel.le.s des établissements qui souhaitent soutenir les AED dans leur lutte le peuvent. Diffusez un maximum cet appel afin que nous puissions faire changer les choses. (…) » > mars-infos.org • https://mars-infos.org/greve-et-manifestation-des-aed-du-5454
  • Lyon • Contre la Loi « Securite Globale » manifestation à 14h • Samedi 28 Novembre : « Après les rassemblements des mardis 17/11 et 24/11, nous appelons les lyonnais à maintenir la pression contre l’ensemble de la loi liberticide dite de « sécurité globale » . Un appel à la manifestation samedi 28/11 est proposé place des terreaux, 14h, dans le cadre de l’appel national à organiser samedi partout en France des marches pour les libertés contre la loi sécurité globale et le nouveau schéma de maintien de l’ordre. (…) » > rebellyon.info • https://rebellyon.info/Contre-la-Loi-Securite-Globale-22758
  • [Brest] Rassemblement samedi 28 novembre contre les lois liberticides [#PPLSécuritéGlobale] : « Contre la PPL Sécurité Globale, un nouvel appel est lancé pour le Samedi 28 Novembre place de la Liberté, à partir de 15 h, par diverses orgas. » > bourrasque-info.org • https://bourrasque-info.org/spip.php?article1856
  • [Brest] Marche pour la défense de la liberté d’instruction : « Samedi 5 décembre, manifestation à Brest (29) pour la défense de la liberté d’instruction et le maintien du droit à l’instruction en famille (IEF). Rassemblement à 13h30 place de Strasbourg, nous descendrons la rue Jaurès, ferons halte place Liberté puis descendrons la rue de Siam. L’appel à cette manifestation vient des familles finistériennes qui pratiquent l’instruction en famille (ou appelée parfois « école à la maison ») et s’adresse à toutes et à tous pour qu’ensemble, nous soyons mobilisé.e.s pour la sauvegarde de la liberté d’instruction. En effet, parce que nous connaissons nos choix d’aujourd’hui mais pas ceux de demain, toutes les familles sont concernées par le projet de loi de Mr Macron qui vise à interdire l’IEF à la rentrée 2021 comme il l’a énoncé lors de son discours du 2 octobre. Pour rappel, c’est l’instruction qui est obligatoire en France, pas l’école. » (…) > bourrasque-info.org • https://bourrasque-info.org/spip.php?article1854
  • Mobilisation le 28 novembre à Montbert • STOP Amazon et son monde ! « La crise du Covid-19 replace actuellement les enjeux de la folie de surconsommation et de surproduction au centre des débats, Amazon continue d’étendre son implantation. À Montbert (44), où un projet d’entrepôt de 185 000 m² est lancé, sans consultation citoyenne. Alors qu’un recours concernant le permis d’aménagement est lancé, nous appelons à un rassemblement contre Amazon et son monde.Rendez-vous samedi 28 novembre, à 14h, au rond-point du Château d’eau, lieu dit « Le butay » (intersection RD 137 et RD 63), à Montbert, sur le site de l’ancien Hôpital Psychiatrique où Amazon prévoit d’implanter son entrepôt ! (…) » > expansive.info • https://expansive.info/Mobilisation-le-28-novembre-a-Montbert-2493
  • Grève nationale social et médico social • 3 décembre : « Suite au 5es rencontres Nationales du Travail Social, le Collectif du Travail Social 35 appel à la Grève et au rassemblement le jeudi 3 décembre à 11h30 Esplanade Charles de Gaulle à Rennes (…) Les appels sont disponibles en pdf ci-dessous (…) » > expansive.info • https://expansive.info/Greve-nationale-social-et-medico-social-2495
  • Pour la défense des libertés individuelles et collectives, appel intersyndical à manifester le 28 novembre • Tours : « Dans un communiqué commun, les organistions syndicales départementales CGT, Force Ouvrière, FSU et Solidaires d’Indre-et-Loire appellent à manifester contre la loi Sécurité globale le samedi 28 novembre à 15h, au départ de la place Jean Jaurès à Tours.Depuis plusieurs années, les organisations syndicales départementales CGT, FO, FSU, Solidaires 37 se sont toujours retrouvées pour défendre les droits et les libertés individuelles et collectives fondamentales (dont la liberté syndicale). Tel fût le cas face à des attaques à la liberté de manifester et face à la répression et à la violence gouvernementales (rassemblement du samedi 13 avril 2019 à Tours contre la loi dite anti-casseurs). (…) « Nous exigeons le retrait immédiat de ce projet de loi » (…) > larotative.info • https://larotative.info/pour-la-defense-des-libertes-3960.html
  • [Strasbourg] Tous.tes ensemble contre la loi sécurité globale – les rdv (horaires décalés) : « Assemblée populaire et manifestation contre la loi sécurité globale à Strasbourg samedi 28 novembre. 12h30 : Assemblée populaire place de la République (décalé de 11h30 à 12h30) ; 13h30 : Manifestation en direction de la place de l’Étoile (décalé de 13h à 13h30) > manif-est.info • https://manif-est.info/Strasbourg-Tous-tes-ensemble-contre-la-loi-securite-globale-1634.html /// Nancy et metz :  » Rassemblement contre la loi « sécurité globale » à Nancy : « Un rassemblement à l’appel de syndicats et d’associations est organisé ce samedi 28 novembre à Nancy contre les violences policières et la loi sécurité globale. Cette loi liberticide interdit notamment de filmer les policiers en exercice. Elle permet au contraire à ceux-ci d’utiliser des drones de surveillance, la reconnaissance faciale, ou encore d’être armés en-dehors de leur service. À Nancy, un rassemblement statique est organisé place Maginot à 14h30. À Metz, une manifestation est organisée, départ de la place de la République à 14h. >  » https://manif-est.info/Rassemblement-contre-la-loi /// Metz 28/11/2020 14h00 : Manifestation contre le projet de loi sécurité globale : Samedi 28 novembre 2020, la CNT Sest Lorraine appelle à une manifestation contre le projet de loi sur la sécurité globale et celle dite sur le séparatisme au départ de la place de la république à Metz à 14h00. > manif-est.info • https://manif-est.info/Metz-28-11-2020-14h00
  • Loi sécurité globale : les manifestations à venir en Bourgogne Franche-Comté : « Samedi 28 novembre : Dole : 14h30 avenue de Lahr ; Lons-le-Saunier : 10 h 30, place de la Liberté ; Montbéliard : 14 h, rue des Febvres » > dijoncter.info • https://dijoncter.info/loi-securite-globale-les-manifestations-a-venir-en-bourgogne-franche-comte-2325

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s